Procès en destitution: Trump se déchaîne contre Bolton

Procès en destitution: Trump se déchaîne contre Bolton
Photo News

Donald Trump s’est déchaîné mercredi contre son ancien conseiller John Bolton, dont les confidences compliquent les appels du président américain à clore au plus vite son procès en destitution par un acquittement, sans s’embarrasser de nouveaux témoins.

Avant que les sénateurs chargés de le juger n’entament un exercice de questions-réponses très codifié, le locataire de la Maison Blanche a taxé d’ingratitude son ex-conseiller à la sécurité nationale, l’accusant d’avoir multiplié les « erreurs de jugement ». Il « m’a ’supplié’ pour que je lui donne » ce poste et « il s’est fait virer parce que franchement, si je l’écoutais, on en serait à la Sixième Guerre mondiale », a assené Donald Trump dans un tweet matinal. « Il s’en va et immédiatement il écrit un livre faux et méchant », s’est-il encore indigné.

Limogé en septembre, John Bolton, un néoconservateur connu pour ses positions belliqueuses, s’apprête à publier un livre-témoignage qui met à mal l’une des principales lignes de défense du 45e président des Etats-Unis.

L’effet d’une bombe

Dans cet ouvrage, il affirme que Donald Trump lui a dit en août ne pas vouloir débloquer une aide destinée à l’Ukraine tant que ce pays n’enquêterait pas sur le démocrate Joe Biden, bien placé pour l’affronter lors de l’élection présidentielle du 3 novembre.

Ces allégations, rendues publiques dimanche soir, ont fait l’effet d’une bombe car elles touchent au cœur du dossier d’accusation contre le président, jugé pour « abus de pouvoir » et « entrave au travail du Congrès ».

Elles ont également renforcé les démocrates, qui réclament depuis des semaines la convocation de plusieurs hauts responsables de la Maison Blanche devant les sénateurs. John Bolton a fait savoir qu’il était prêt à témoigner si le Sénat lui adressait une assignation à comparaître.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous