Accueil Sports Football Football belge Standard

Perquisitions au Standard: puisque le foot n’a pas fait le ménage, la justice continue de balayer

La police a procédé à des perquisitions au domicile de Bruno Venanzi, le président du Standard, et au siège du club a également été perquisitionné.

Article réservé aux abonnés
Chef de service adjoint Sports et chef de la cellule foot Temps de lecture: 2 min

Comme pas mal de personnes concernées depuis quinze mois par les différentes enquêtes sur les mœurs particulières du football belge, Bruno Venanzi n’échappe pas au couperet des simplismes. D’innocent à coupable, l’entretoise censée maintenir le juste écart entre ces deux notions établies par la loi, n’a plus aujourd’hui qu’une valeur très relative. Depuis mercredi, le président du Standard le mesure à ses dépens.

Mais, au-delà des amalgames autour de son cas personnel, la condition de décideur dans le football continue tout de même à poser sacrément question.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par PAEME FREDERIC, jeudi 30 janvier 2020, 6:38

    Tiens ce club et son président sont déjà condamnés ? Et les autres plus gros poissons du foot belge ? Sans parler des autres pays...

Aussi en Standard

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs