Accueil Culture Cinéma

Pascal Duquenne, président des Magritte: un symbole fort

Invité de la rédaction du « Soir », le héros du « Huitième jour », premier acteur belge primé à Cannes, présidera la dixième édition des Magritte du cinéma. Son message : pas de jalousie, mais respect et partage.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Pascal Duquenne, président des Magritte du cinéma, quel beau et grand symbole. Un choix original et singulier. Pour cette dixième édition, le producteur Patrick Quinet, président de l’Académie Delvaux, a voulu marquer le coup. Qui de plus symbolique que le premier acteur belge à décrocher un prix d’interprétation à Cannes, tout en sachant que cet acteur est trisomique et qu’il a œuvré à modifier le regard sur le handicap en héros du Huitième jour, de Jaco Van Dormael, le plus gros succès du cinéma belge francophone (plus de 700.000 entrées). Une façon aussi de consolider la démarche des Magritte comme fête du cinéma belge avec un esprit d’ouverture, en rassemblant tout ce qu’il y a de mieux au niveau artistique en Belgique.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Cinéma

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs