Accueil Monde Union européenne

Nicola Sturgeon en colère après le Brexit: «Tout cela se fait contre notre volonté»

La Première ministre d’Ecosse ne cache pas sa tristesse. Et une certaine colère. Elle espère qu’un jour, l’Ecosse réintégrera l’Europe en tant que pays indépendant.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 10 min

Mais quel est donc cet obscur objet qu’est le Brexit ?

A minuit, ce vendredi soir à Bruxelles, Big Ben marquera 23 heures à Londres. C’est dire si le Royaume-Uni, notre proche voisin et jusqu’ici membre éminent de l’Union européenne, n’a jamais fait les choses exactement comme les autres… Pour autant, minuit ou 23 heures, à Bruxelles, à Londres et partout ailleurs dans l’UE, ce sera le moment fatidique : l’instant précis du Brexit, le moment où la « Perfide Albion » comme on la désigne parfois méchamment, larguera formellement les amarres, dans une quête stupéfiante d’un avenir meilleur, avec l’illusion de la liberté du célibataire, la certitude que l’on peut mieux faire seul ce que l’on faisait à plusieurs.

Le divorce sera alors consommé. Restera à (tenter de) renouer une « association » – un épais smog entoure encore le timing de cette opération « Phase 2 » et son aire d’atterrissage.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par PETIT Robert, vendredi 31 janvier 2020, 18:20

    Madame Nicola Sturgeon, soyez assurée que les Européens vous accueilleront à bras ouverts ! Votre désir d'indépendance et de rattachement à l'UE va enfin démontrer les qualités démocratiques de BJ. Bonne soirée....

  • Posté par Bricourt Noela, vendredi 31 janvier 2020, 17:34

    je me demande si nous continuerons à capter la BBC ?

  • Posté par De Ronde Michel, vendredi 31 janvier 2020, 14:08

    "Nicola Sturgeon en colère après le Brexit: «Tout cela se fait contre notre volonté»". Je crois pourtant me souvenir que les Britanniques ont massivement voté en faveur du Brexit...

  • Posté par De Ronde Michel, vendredi 31 janvier 2020, 19:12

    Guy Bartet. Je n'ai pas oublié le referendum du 23 juin 2016 donnant la victoire aux Brexiters, mais depuis lors de l'eau a coulé sous le Tower Bridge. D'autres élections générales britanniques ont eu lieu, dont celles du 12 décembre 2019 accordant une large victoire à la droite et à Boris Johnson qui avait fait du Brexit l'enjeu principal de sa campagne électorale. Ainsi en va-t-il du système électoral du Royaume-Uni ...et de l'Ecosse, faut-il le rappeler.

  • Posté par Bartet Guy, vendredi 31 janvier 2020, 14:37

    Vous semblez oublier que le "leave" ne l'a emporté que par 52% sur l'ensemble du territoire britannique (ce n'est pas si largement que ça) mais que le "remain" avait rassemblé 70% des votants écossais.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs