France: François Fillon assure qu’il ne reviendra jamais en politique

France: François Fillon assure qu’il ne reviendra jamais en politique

Depuis près de trois ans, il s’était fait extrêmement discret. Après sa défaite cuisante à la présidentielle, François Fillon revient pour une longue interview télévisée sur France 2 jeudi. Pour « livrer sa vérité ».

Le timing n’est pas anodin : du 24 février au 11 mars François Fillon et son épouse seront jugés à Paris. L’ancien Premier ministre devra notamment répondre de « détournement de fonds publics » sur plusieurs périodes entre 1998 et 2013, « complicité et recel » de ce délit, « complicité et recel d'abus de biens sociaux ». Mais aussi de « manquement aux obligations déclaratives de la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique ».

Face à Léa Salamé et Thomas Sotto, on se croirait de retour en 2017. Travail fictif, costumes offerts,... François Fillon se retrouve à nouveau face aux affaires qui ont marqué sa chute en politique. Il reconnaît des erreurs : « J’ai fait l’erreur de provoquer Nicolas Sarkozy avec cette phrase, je n’aurais jamais dû accepter les costumes. J’ai fait des erreurs, mais certainement pas sur cette affaire d’assistant parlementaire. » Droit dans ses bottes, concernant la réalité du travail de son épouse.

Il dit avoir tourné la page de la politique définitivement. « J’ai perdu l’élection, j’ai entraîné ma famille dans une épreuve d’une violence inouïe. J’ai tourné la page, complètement ». « Terminé », assure-t-il aux journalistes qui l’interrogent sur la possibilité de revenir pour les élections municipales. Son épouse, Penelope Fillon - également mise en examen dans l'affaire des emplois présumés fictifs -, reprendrait le flambeau : sa candidature dans la commune de Solesmes, dans la Sarthe, ne laisse plus grand doute.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous