Accueil Société

Procès de «l’euthanasie» à Gand: les trois médecins acquittés

Au terme de 8 heures de délibération, les jurés gantois ont rendu leur verdict. Les médecins poursuivis ne sont ni coupables d’assassinat et ont respecté le prescrit de la loi « euthanasie » de 2002.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

La vérité judiciaire s’est écrite dans la nuit de jeudi à vendredi aux assises de Flandre-Orientale, siégeant à Gand, devant laquelle comparaissaient depuis dix jours trois médecins qui répondaient de prévention d’assassinat après avoir accepté l’euthanasie, en 2010, d’une jeune femme de 38 ans, Tine Nys, qui souffrait de problèmes psychologiques et psychiatriques non-guérissables et qui avait fait choix d’une mort assistée.

Les trois praticiens poursuivis ont été acquittés au terme d’une délibération de 8 heures, entamée à 16h30 et lourde d’enjeux pour tous les médecins consentant à la pratique de l’euthanasie et pour les débats à venir devant la Chambre sur l’élargissement ou les restrictions, selon les postures politiques en matière d’éthique, à apporter à cette loi sur la fin de vie votée, dans sa mouture initiale en 2002.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par stals jean, vendredi 31 janvier 2020, 11:01

    On évoque de plus en plus souvent et à juste titre, le danger de "l'islamo fascisme", qui s'enracine dans les démocraties. On oublie un peu trop vite le danger que représente encore pour ces même démocraties, les intégristes de la religion chrétienne. Pour satisfaire leur haine viscérale de la liberté de conscience, qu' elles et qu'ils ne reconnaîtrons jamais, au nom de récits mythologiques qui depuis leur petite enfance les ont marqué au fer rouge et à jamais, elles et ils ont basculé dans une schizophrénie qui peut parfois être meurtrière. Pour ces fanatiques, de ces trois religions de la mythologie biblique, les lois prétendument divines sont supérieures aux lois humaines et aux code civils y relatives. Rien n'y fera. On en arrive ainsi en 2020 de notre ère à ce que des personnes irréprochables sur le plan professionnel que sur le plan strictement humain d'être accusé de crime et torturés psychologiquement, par de véritables et dangereux malades mentaux toujours prêt à instiller leur venins religieux mortifères... C'est absolument insupportable, intolérable. inadmissible que des procès bien dignes de l'inquisition vaticane moyenâgeuse puissent encore exister, ici et maintenant.

  • Posté par Petitjean Marie-rose, vendredi 31 janvier 2020, 13:59

    La haine est mortifère, d'où qu'elle vienne et quel que soit son objet. Ceci dit, l'acquittement de ces médecins est un vrai soulagement. Pratiquer l'euthanasie doit certainement demander de l'empathie, du respect de la volonté d'autrui et un grand courage : aider à mourir quand on a choisi le métier de protéger la vie, quel déchirement cela doit être parfois !

  • Posté par Meersman Olivier, vendredi 31 janvier 2020, 12:14

    Les gens 'normaux' savent que la liberté s'arrête ou la religion commence, rien de neuf...

  • Posté par Deckers Björn, vendredi 31 janvier 2020, 9:43

    Une victoire contre les intégristes catholiques qui tentent sournoisement d'obtenir par des manipulations juridiques minables ce qu'ils ont fort heureusement définitivement perdu en légitimité démocratique et politique. Et cela en manipulant une famille endeuillée. Dégoûtants!

  • Posté par Michiels Laurence, vendredi 31 janvier 2020, 8:51

    Un "empoissonnement" ? Quels poissons ?

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs