Brexit: les Britanniques seraient désormais 53% à vouloir rester dans l’UE

Brexit: les Britanniques seraient désormais 53% à vouloir rester dans l’UE
Reuters

Plusieurs sondages suggèrent que 53 % des citoyens britanniques souhaiteraient à présent rester dans l’Union européenne, indique vendredi un analyste politique de l’université de Strathclyde alors que le pays vit son dernier jour en tant qu’État-membre.

« Les sondages montrent que, comme durant les deux dernières années, le ’non’ l’emporterait si un nouveau référendum sur le Brexit se tenait aujourd’hui », explique John Curtice, scientifique politique à l’université de Strathclyde. Pour rappel, le suffrage organisé en 2016 avait donné la victoire du « oui » à 52 % alors que les majorités écossaise et nord-irlandaise avaient voté contre.

« Nous avons mené une méta-analyse des six derniers sondages interrogeant le choix des citoyens si un autre référendum devait être organisé. Cette étude donne une moyenne de 53 % pour le choix ’remain’ (soit celui de rester dans l’UE) contre 47 % pour le choix ’leave’», indique l’analyste qui ajoute qu’il n’y a pas de signes de « changement d’avis massif pour ceux qui ont voté ’leave’».

Le soutien au camp du « non », plus grand aujourd’hui, s’explique par le fait que ceux qui n’ont pas voté en 2016, pour une partie parce qu’ils étaient alors mineurs d’âge, seraient deux fois plus enclins à voter ’remain’ aujourd’hui, d’après l’universitaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous