Accueil Belgique

L’année 2020 va encore être mauvaise pour le porc

Après des années difficiles suite à l’embargo russe, l’abattage de porcs était en hausse en 2018. La peste porcine africaine a coupé net cette progression.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 3 min

Avec une augmentation de l’abattage de l’ordre de 3 % sur l’année précédente, l’année 2018 avait été très bonne pour le secteur porcin qui avait connu plusieurs années très compliquées. L’année 2019 marque, par contre, déjà un coup d’arrêt à cette embellie. En 2018, entre janvier et fin novembre, 10.326.970 de porcs avaient été abattus. Sur la même période, la quantité a baissé à 9.824.508 en 2019, soit 4,86 %. Une mauvaise nouvelle pour le secteur puisqu’en termes de poids, le porc occupe une part de près de 60 % de l’activité avec un milliard de kilos par an.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs