Nethys: l’assureur Integrale ne deviendra pas luxembourgeois

Nethys: l’assureur Integrale ne deviendra pas luxembourgeois
Sophie Kip

L’ambition européenne de la compagnie d’assurance liégeoise Integrale a du plomb dans l’aile : le 28 janvier, le conseil d’administration de la maison-mère, Nethys, a en effet recalé le projet « Horizon 2020 », un plan stratégique qui prévoyait notamment le développement de nouveaux produits et un déménagement au Luxembourg. En cause, une baisse constante, depuis neuf mois, des taux d’intérêt, « ce qui rend l’activité des assurance-vie plus complexe », précise Fabian de Bilderling, porte-parole et membre du comité de direction d’Integrale.

Exit Horizon 2010

Il y a quelques semaines, Integrale avait présenté six scénarios à Nethys pour assurer son avenir dans le paysage très chamboulé des assurances. Sur base d’une analyse réalisée par un consultant spécialisé, Nethys vient de rejeter la première de ces pistes, le fameux plan Horizon 2020, sur lequel Intégrale planchait de longue date.

Dans une première phase, Integrale Belgique devait opérer une fusion transfrontalière avec sa filiale luxembourgeoise homonyme pour ne plus former qu’une société unique, dont le siège aurait été situé à Luxembourg, tandis que le personnel serait resté dans les bâtiments de Liège, devenue simple succursale. Dans un second temps, un rapprochement aurait été opéré avec les filiales luxembourgeoises du groupe mutuelliste français Apicil, déjà actionnaire minoritaire d’Integrale, A terme, il était prévu qu’Apicil prenne le contrôle de la compagnie d’assurances.

Six semaines pour fixer le sort d’Integrale

« Cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de rapprochement avec Apicil au Luxembourg », explique le président d’Intégrale, François-Xavier De Donnea. « Nous allons maintenant chercher des alternatives avec Nethys ». Dans un communiqué, Nethys indique qu’il devrait se prononcer dans un délai de six semaines à ce sujet. Parmi les cinq scénarios encore sur la table, on trouverait notamment la possibilité d’une cession de l’activité.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous