Accueil Culture Musiques

Un Alain Souchon intemporel à Forest National

Vendredi soir, à Forest, la Souche a puisé dans son vaste catalogue pour aborder des thèmes très actuels.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 2 min

Forest National, où il se produisait il y a cinq ans avec Laurent Voulzy, et dix ans seul, était (quasiment) rempli, vendredi, pour cette première date belge de sa nouvelle tournée. Les ventes de son dernier album, Âme fifties, ont prouvé qu’à 75 ans, Alain Souchon reste populaire, aimé d’un public fidèle. En ouvrant seul à la guitare son spectacle de plus de deux heures par Allo maman bobo, Alain annonçait clairement que cette soirée serait placée sous le signe du temps qui passe. Rejoint par son groupe de quatre musiciens toujours dirigé par le guitariste Michel-Yves Kochmann, le chanteur poursuit sur sa lancée de tubes avec La ballade de Jim et Le baiser (qu’il reprendra en dernier rappel juste pour le plaisir d’entendre les gens réagir sur le mot Belgique).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs