«Glorieux» ou «Et maintenant?», la presse britannique après le Brexit

Enthousiastes ou affligés, les journaux britanniques, ont réservé au Brexit un accueil à l’image du pays sur la question : divisé.

« Point de départ : le Royaume-Uni quitte l’UE », résume le Times pour décrire la situation du pays, qui va entamer des négociations pour établir ses nouvelles relations avec le bloc européen, mais aussi avec des pays tiers au premier rang desquels les Etats-Unis.

Le tabloïd Daily Express salue un « nouveau Royaume-Uni glorieux », alors que le pays quitte l’Union européenne après 47 ans d’un mariage agité et trois reports du Brexit.

« Le Brexit est fait », se réjouit sur son site internet le tabloïd Daily Mail, tandis que le Daily Telegraph, pro Brexit et pro Boris Johnson, détaille les plans du Premier ministre pour imposer des contrôles douaniers aux produits européens et salue dans un éditorial : « Bien joué peuple britannique, enfin dehors ».

Mais plusieurs journaux s’interrogeaient avec scepticisme sur la suite, reflétant la division qui traverse le pays depuis le référendum de 2016, où le « leave » l’a emporté à 52 %.

« Les émotions partagées du jour du Brexit montrent que le Royaume-Uni n’est pas à l’aise avec lui-même », écrit le Guardian, marqué à gauche.

« Et maintenant ? », s’interroge le gratuit I en une.

Le Daily Record, tabloïd écossais, raillait la pièce de 50 pence frappée à l’occasion du Brexit, en détournant la « paix, prospérité et amitié avec toutes les nations » en « isolé, plus faible et divisé ». L’Ecosse a massivement voté contre le Brexit.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous