Stib: voici le trajet du nouveau tram qui va relier Neder-Over-Hembeek

Fin du suspens pour le tracé de la future ligne de tram qui doit relier Nerder-Over-Hembeek au Pentagone. Ce samedi, la Stib, la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) et plusieurs représentants du collège de la Ville de Bruxelles ont effectivement dévoilé ce qui devrait être le trajet définitif (à une hésitation près concernant le passage ou contournement du site Solvay) de cette ligne qui reliera l’hôpital militaire (à la frontière nord de Bruxelles) à la station de métro Rogier, en passant notamment par le site Solvay, la place Peter Benoît et le centre commercial Docks, à partir duquel l’itinéraire se calera sur le trajet de l’actuelle ligne 3.

Avant de voir le serpent de fer se mettre en marche sur ce nouvel axe, il faudra toutefois faire preuve d’un peu de patience. Dans un premier temps, le plan retenu sera soumis prochainement au conseil communal de la Ville de Bruxelles, le 10 février prochain. L’année en cours devrait surtout servir à la rédaction du cahier des charges, et les demandes de permis devraient suivre dans le courant de 2021. Avec, comme objectif fixé pour l’instant, un début des travaux en 2023, et une inauguration espérée pour 2025.

Enjeu participatif

S’il s’agit de désenclaver ce quartier qui a toujours souffert d’une pauvreté d’accès en transports en commun, l’enjeu est aussi important pour la mobilité des travailleurs de plusieurs grandes entreprises basées au nord de Bruxelles. L’installation d’un nouveau centre de tri de bpost, ainsi que la présence de Solvay et de l’hôpital militaire, contribuent effectivement à faire de « Neder » un pôle d’emploi stratégique. Cela n’a pas empêché de nombreux riverains de s’inquiéter, depuis que le projet est sur la table, des répercussions du chantier et du passage des trams pour cette quasi-commune calme et résidentielle. À l’automne, une pétition s’opposant au tram a récolté de nombreuses signatures. Les Nederois ont cependant eu voix au chapitre, alors que le choix du tracé a été déterminé au terme d’un processus de participation citoyenne assez inédit en la matière. Depuis l’été, des comités de citoyens ont été régulièrement amenés à discuter directement avec la Stib et la commune du choix du parcours. Reste à voir si la version retenue parviendra à susciter l’adhésion majoritaire.

La Stib et la Ville – au travers de son échevin de la Participation Arnaud Pinxteren (Ecolo) – font en tout savoir qu’ils veulent continuer à travailler de la sorte pour la suite. « Le trajet participatif va se poursuivre. Tous les acteurs vont se retrouver autour de la table dans le cadre de l’étude d’aménagement. Nous voyons cette nouvelle ligne de tram comme une opportunité de réaménagement complet de façade à façade des zones traversées » assure Brieux De Meeûs, CEO de la Stib. « Un nouveau panel citoyen incluant des riverains et des commerçants sera constitué afin de définir très concrètement les profils de voirie, la sécurisation des carrefours, la largeur des trottoirs, l’installation de pistes cyclables zones de stationnement, espaces vertes, etc. Autant d’éléments qui seront intégrés dans la demande de permis. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous