Open d’Australie: Novak Djokovic s’offre un 8e titre à Melbourne en battant Dominic Thiem en finale (vidéos)

Toujours invaincu en 8 finales à Melbourne, Novak Djokovic a senti le souffle du couperet effleurer sa nuque ce dimanche. En menant deux sets à un contre un Serbe mal à l’aise, l’excellent Dominic Thiem n’a pas été loin de devenir le premier joueur des années ’90 à remporter un titre du Grand Chelem. Mais la relève de la garde est reportée une fois de plus. Djokovic a encore démontré pourquoi le fameux « Big 3 » n’appartenait qu’aux joueurs de légende. Après plus de 4h d’un combat intense, il enlève son 8e Open d’Australie, son 17e Major (Nadal est à 19 et Federer à 20) et redevient le nº1 mondial ce lundi ! La jeunesse repassera…

Mais quelle finale ! La troisième d’affilée à se terminer au bout des cinq sets après l’incroyable match entre Djokovic et Federer à Wimbledon et déjà un choc des générations entre Nadal et Medvedev à l’US Open.

Après un splendide hommage rendu par le tournoi aux pompiers australiens, Novak Djokovic n’a ainsi pas laissé le temps à Dominic Thiem de s’installer dans sa première finale à l’Open d’Australie (sa troisième en Grand Chelem pour 26 à son adversaire…)

Ce choc n’était vieux que de 13 minutes, qu’il menait déjà 3-0. Mais c’est mal connaître l’Autrichien, surtout en version « 12 derniers mois », pour croire qu’il allait le laisser s’échapper comme ça. Après 39 minutes, il égalisait à 4-4 ayant sauvé au passage une balle de 5-3. Mais Djokovic remettait la pression sur l’Autrichien, et ce dernier commettait sa première double-faute de la partie, au plus mauvais moment, puisqu’il offrait le premier set au Serbe (6-4). Un moment déjà très important dans cette finale puisque sur 67 matches déjà disputés à Melbourne Park, Djokovic n’en avait perdu qu’un seul (Wawrinka en 2014) en ayant enlevé le premier set.

Un scénario à rebondissements

Scénario inverse dans la deuxième manche puisque c’est la première double-faute de Djokovic qui permettait à Thiem de s’envoler à 1-3, puis 2-4, mais le Serbe revenait aussi à 4-4. Ceci, avant… de perdre sa mise en jeu avec, au passage, un incident avec l’arbitre de chaise, le Français Damien Dumusois, qui lui comptait deux violations de temps au service. « Beau travail mon gars, tu viens de te rendre célèbre », lâchait le nº2 qui perdait son 2e set de la quinzaine dans la foulée (6-4, 4-6 en 1h42). Le public de la Rod Laver Arena qui avait pris le parti de l’Autrichien, malgré la présence toujours très vocale de fans serbes, se réjouissait de la tournure de cette finale, ce qui n’était vraiment pas apprécié par Djokovic, évidemment…

Surtout qu’il craquait complètement dans le 3e set, qu’il perdait 2-6 après avoir rapidement été mené 0-4 ! 2h28 de match et Thiem retournait sur son banc en menant 4-6, 6-4, 6-2 ! Et c’est une autre stat qui venait frapper les esprits : Djokovic n’avait jamais remporté une finale de Grand Chelem en étant mené deux sets à un, ce qui faisait tout de même 7 échecs !

Djokovic bousculé, mais toujours maître à Melbourne

Visiblement énervé par les circonstances, peut-être victime d’une fringale, le Serbe sortait avec le kiné et le médecin pour se rafraîchir les idées. Il était surtout gêné par la remarquable tactique mise en place par Thiem, très puissant au service et sur son coup droit, et optant souvent pour le slice en revers pour neutraliser le jeu du nº2 mondial. Encore fallait-il aller jusqu’au bout de l’histoire et de l’exploit, ce qui n’est jamais facile, on le sait, face aux légendes du tennis. Car Djokovic, reconcentré sur son tennis, enlevait la 4e manche (3-6) pour reprendre espoir dans un match de plus en plus fou.

Car le scénario tournait encore ! Dans la tension palpable, c’est l’Autrichien qui craquait sur son coup fort pourtant, le coup droit. Il concédait le premier break de cette manche ultime à 1-1, laissant Djokovic s’échapper à 3-1, même s’il avait aussi dû sauver deux balles de 2-2 ! Après ses terribles batailles contre Nadal (4 sets) ou Zverev (4 sets), Thiem avait tout de même joué près de 6h en plus sur le court que Djokovic, avec aussi un jour de repos en moins : il payait logiquement l’addition, mais ne déposera pas les armes sans un ultime baroud.

Djokovic l’emportait finalement sur le score de 6-4, 4-6, 2-6, 6-3, 6-4, après un combat de 3h59, toujours invaincu donc à Melbourne, mais dieu que c’est passé près. « La relève de la garde se rapproche, c’est pour bientôt » avait-il prévenu.

Mais pas encore pour tout de suite !

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Elle s’entretient en faisant du fitness chez elle ou en roulant à vélo.

    Par Propos recueillis par Yves Simon

    Tennis

    Kirsten Flipkens: «Je ne veux pas finir ma carrière comme ça»

  • @News

    Par Yves Simon

    Grands Chelems

    Wimbledon «bâche» son édition 2020

  • @DR

    Par Propos recueillis par Yves Simon

    ATP - WTA

    Carlos Rodriguez en quarantaine dans un hôtel à Pékin: «Je suis obligé de courir dans ma chambre»

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous