Dominic Thiem passe une 3e fois à côté d’un titre en Grand Chelem: «J’ai une fois de plus tout donné»

AFP
AFP

Battu en trois sets par Nadal en finale de Roland-Garros 2018, puis en quatre, un an plus tard, au même endroit et face au même adversaire, Dominic Thiem est cette fois passé aux cinq sets lors de son troisième essai, contre Djokovic à Melbourne. Mais toujours sans succès, même s’il s’en est fallu de peu, ce dimanche.

« Oui, ça s’est joué sur des détails, comme sur cette balle de break que je ne convertis pas, à 1-1, dans le 4e set. Mais je n’ai pas vraiment de regrets car j’ai une fois de plus donné tout ce que j’avais. C’est unique dans le monde du sport de se retrouver dans une ère avec trois si grands champions qui dominent autant le reste de la concurrence. Pour gagner un Grand Chelem, il faut au moins en battre deux, et c’est ce qui rend la tâche si difficile pour nous, les plus jeunes. Daniil (NDLR : Medvedev) et moi, on est arrivé à les pousser aux cinq sets lors des deux derniers Grands Chelems, mais ce n’est pas encore assez… Ils ont amené le tennis à un tel niveau ! Et quelque part, moi aussi ils me rendent meilleur. Je suis heureux de pouvoir rivaliser avec eux et j’aimerais évidemment pouvoir remporter un Grand Chelem en leur présence car ça comptera d’autant plus ! »

Lorsqu’il a mené deux sets à un, avec un Djokovic très mal à l’aise, on a pourtant cru que c’était la bonne pour l’Autrichien… « Pas moi, ça ne m’a pas traversé l’esprit, surtout face à un joueur comme Novak. Il a peut-être connu un petit souci dans le 3e set, mais j’étais encore très loin de la victoire… Là, je ressens un grand vide car la tension est partie et je ressors de trois gros matches contre Nadal, Zverev et Djokovic. Je suis fatigué, mais d’un autre côté, ce très bon tournoi me motive pour le prochain Grand Chelem. J’ai prouvé que je pouvais tenir la distance à un haut niveau, durant quinze jours, je n’ai pas connu de coups de mou. Je ne dirais pas que je suis fier, mais ça me donne de la confiance pour la suite. »

► Les grands moments d’une finale épique

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belga

    Par Yves Simon

    ATP - WTA

    Tennis: «Atton and Price», le fonds de solidarité dont ne veulent pas les instances mondiales

  • Elle s’entretient en faisant du fitness chez elle ou en roulant à vélo.

    Par Propos recueillis par Yves Simon

    Tennis

    Kirsten Flipkens: «Je ne veux pas finir ma carrière comme ça»

  • @News

    Par Yves Simon

    Grands Chelems

    Wimbledon «bâche» son édition 2020

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous