Accueil Économie Consommation

L’abattage de volaille a chuté de 5% en 2019 en Belgique

Un épisode de grippe aviaire H3N1 a décimé 30 % du cheptel au printemps alors que les bas prix pratiqués par la Pologne représentent une forte concurrence. Le secteur joue la carte de la qualité.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Les chiffres de Statbel, l’office belge de statistique du SPF Economie, sont sans appel. Pour la première fois depuis plusieurs années, le nombre de poulets abattus en Belgique au cours d’une année est à la baisse. Ne disposant pas encore des chiffres du mois de décembre 2019, la comparaison se fait sur les onze premiers mois de l’année, de janvier à fin novembre. En 2018, 295.847.305 poulets avaient été abattus dans le pays. Une augmentation de 1 % par rapport à 2017. Pour la même période, en 2019, le chiffre n’atteint que 281.347.000, soit une baisse de 5 %. Incontestablement un coup dur pour le secteur.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Consommation

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs