Bart De Wever sur les négociations fédérales: «S'il n'y a rien en mai, il ne se produira probablement rien»

Bart De Wever sur les négociations fédérales: «S'il n'y a rien en mai, il ne se produira probablement rien»
Photonews

Le président de la N-VA, Bart De Wever, voit en mai une date symbolique afin de tirer des conclusions concernant la formation du gouvernement fédéral. « Alors, l’appel à de nouvelles élections est peut-être inévitable », dit-il.

En marge de l’ouverture du nouveau studio de VTM Nieuws à Anvers, De Wever s’est exprimé pour la première fois sur la mission que le Roi a confiée à Koens Geens (CD&V) ce vendredi. Il dit s’être déjà entretenu avec Koens Geens.

« Il a immédiatement commencé à travailler », dit De Wever. « On m’a assuré que le plan A consisterait à créer une coalition “Bourguignonne”. Nous verrons si cela peut être réalisé. » Concernant la décision du Roi d’envoyer Geens sur le terrain, De Wever déclare qu’elle est « diamétralement opposée à la tradition selon laquelle le Palais cherche d’abord à obtenir un large consensus. Ici, le Palais prend un risque, mais nous allons travailler avec Monsieur Geens. »

Combien de temps cela peut-il encore durer ? « Une deadline joue en votre défaveur si vous en imposez une », avait-il déclaré avant d’en fixer un. « En mai, cela fera un an depuis les élections. S’il n’y a aucune perspective de gouvernement d’ici là, nous sommes toujours dans l’incapacité totale de faire quoi que ce soit. Il se peut alors qu’un appel à de nouvelles élections ait un impact plus fort. »

«Mai me semble une date date symbolique pour conclure que quelque chose est en vue. Ou alors il ne se produira probablement rien», a-t-il conclu

Sur le même sujet
PolitiqueBart De Wever
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous