Accueil Belgique

La constitutionnaliste: «Ce choix n’est pas choquant, il fallait avancer»

La constitutionnaliste Stéphanie Wattier (UNamur) ne trouve rien à dire sur la nomination de Koen Geens par le Roi. « La Constitution ne prévoit que le poste de formateur, pour le reste, on est dans la zone grise. »

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Stéphanie Wattier est chargée de cours à l’UNamur, où elle enseigne notamment le droit constitutionnel et le droit des libertés publiques. Elle dispose d'une expertise en « droit et religions » de même qu'en « droit et genre ».

Le Roi a-t-il dépassé les limites prévues par la Constitution ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs