Le loyer moyen d’un appartement à Bruxelles est de 1100 euros (carte interactive)

Le loyer moyen d’un appartement à Bruxelles est de 1100 euros (carte interactive)
Belga

Les prix des locations de logements à Bruxelles connaissent une hausse soutenue. En 2019, il fallait débourser 1.106 euros en moyenne, hors charges, pour louer un appartement, ressort-il du baromètre annuel de la confédération flamande du secteur immobilier CIB Vlaanderen, qui s’est penchée pour la première fois sur le marché bruxellois.

Le parc locatif de la Région Capitale est principalement constitué d’appartements (83,5 %) et de studios (5,5 %). La proportion de maisons en location est jugée trop basse et donc trop peu représentative pour être analysée.

Il ressort du baromètre que le prix moyen de location des appartements dans la Région est en forte augmentation. Par rapport à 2018, les loyers des appartements ont crû de 5,74 %, pour atteindre en moyenne 1.106 euros, et des studios de 4,14 %, à 624 euros. Les communes où les locations d’appartements sont les plus chères sont Woluwe-Saint-Pierre (1.234 euros/mois), Uccle (1.226 euros) et Auderghem (1.201 euros) et c’est à Jette (978 euros/mois en 2018 à 1.119 euros en 2019) et Forest (de 910 euros/mois en 2018 à 1.025 euros en 2019) que les hausses ont été les plus marquées. À l’inverse, les loyers moyens les moins élevés sont à Laeken (795 euros), Anderlecht (788 euros) et Jette (757 euros). CIB Vlaanderen ne dispose pas de données représentatives pour Koekelberg et Ganshoren.

Ces données proviennent de l’analyse de 5.782 contrats de bail en Région bruxelloise.

Carte LE SOIR / Cédric Petit (données CIB)

Sur le même sujet
ImmobilierBruxelles
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. Christie Morreale (PS), la ministre wallonne de la Santé, rappelle
: «
Les voyageurs qui reviendraient néanmoins de ces zones rouges devront obligatoirement se mettre à l’isolement, se soumettre à un dépistage et à une mise en quarantaine
».

    Zone rouge: amendes et prison pour les voyageurs récalcitrants

  2. Boris Johnson était confronté à un risque de rébellion de nombreux élus conservateurs ouvertement hostiles à Pékin.

    Royaume-Uni: le «dossier Huawei» détériore encore un peu plus les relations avec la Chine

  3. Emmanuel Macron voulait dessiner un avenir, lors de son entretien du 14 juillet. Mais c’est aussi sur le passé qu’il a dû s’expliquer.

    Emmanuel Macron: un nouveau chemin, vraiment?

La chronique
  • Lettre du Brexit: l’université britannique orpheline de ses chers étudiants chinois

    Par Marc Roche

    Le refrain du Brexit est connu mais tellement contrecarré par l’impasse des négociations sur la relation future que les partisans de la sortie de l’Union européenne le chantonnent à tout bout de champ. En dominant la nouvelle économie du savoir, la knowledge-based economy fondée sur la matière grise, le Royaume-Uni va forger son nouvel avenir planétaire. Les célèbres universités britanniques seront l’une des pièces maîtresses des ambitions de Londres après le largage définitif des amarres prévu en décembre.

    Au cœur de cette stratégie du « Global Britain » (la Grande-Bretagne planétaire) figuraient les étudiants chinois. Entre 2015 et 2019, leur nombre au Royaume-Uni est passé de 80.000 à 120.000. Pour conquérir ce marché alléchant, des universités ont également installé des campus en Chine. Résultat, le corps étudiant chinois atteint désormais 20 % des inscrits de seize universités dont Oxford, Cambridge, la London School of Economics, Imperial College ou Liverpool University....

    Lire la suite

  • C’est une certaine idée du contrat social qui se délite

    On devait s’y attendre. Et pourtant, on se surprend à être surpris. Les points de friction entre employeurs et salariés autour des différents aspects des mesures Corona étaient prévisibles : assimilation du chômage temporaire à une période de préavis, remplacement de salariés par des emplois « low cost », refus de reconnaître le droit au retrait invoqué. A ces « incidents », il fallait s’attendre.

    Parce qu’aucune règle ne sera jamais assez précise pour être totalement...

    Lire la suite