Sévère restructuration chez GSK Vaccines: voici le plan de l’entreprise pour l’avenir

Sévère restructuration chez GSK Vaccines: voici le plan de l’entreprise pour l’avenir
Le Soir

La mauvaise nouvelle est donc tombée : le groupe pharmaceutique GSK a annoncé un plan de restructuration qui pourrait entraîner la suppression de 720 emplois sur les 9.000 postes dans notre pays (prinicpalement sur les sites de Rixensart et Wavre). Ce plan a été présenté ce midi en conseil d’entreprise extraordinaire aux représentants des travailleurs. Selon GSK, « plusieurs départements de l’organisation Vaccines en Belgique seraient concernés par ce projet de transformation, y compris les opérations de la R&D, de la fabrication et du service qualité, ainsi que les fonctions globales de support. Ce projet pourrait concerner un maximum de 720 employés chez GSK Vaccines en Belgique, dont majoritairement des cadres. En outre, 215 contrats temporaires ne devraient pas être renouvelés ». Selon les syndicats, il y aurait 280 postes perdus au niveau de la production, 130 dans la recherche et développement, 90 dans le département Qualité et 200 dans les départements supports.

Cette annonce s’inscrit dans le cadre d’un plan mondial visant à séparer GSK en deux entités, une concentrée sur la biopharmacie (médicaments et vaccins) et l’autre sur la santé grand public (médicaments sans ordonnances et produits de soins). Un programme de deux ans a été mis sur pied pour aboutir à cette séparation, qui « permettra à l’entreprise de gagner en efficacité », indique GSK dans un communiqué, rappelant que « la Belgique joue un rôle stratégique au sein du réseau mondial de la division vaccins de GSK ». Le groupe britannique annonce que GSK Vaccines « augmentera ses investissements en R&D pour accélérer le développement et la mise sur le marché de nouveaux vaccins. En outre, afin de répondre de façon optimale à la demande mondiale, la société prévoit de renforcer l’automatisation de ses unités de production pour augmenter la capacité et d’effectuer des investissements technologiques, avec l’intention d’investir plus de 500 millions euros au cours des trois prochaines années en Belgique ».

« Je comprends l’émotion que cette annonce peut susciter parmi nos collaborateurs qui font chaque jour d’énormes efforts pour assurer la disponibilité de nos vaccins auprès de ceux qui en ont besoin », a indiqué Patrick Florent, administrateur-délégué de GSK Vaccines en Belgique, cité dans le communiqué. « Il est important que nous entamions dès aujourd’hui des discussions avec nos partenaires sociaux par le biais du Conseil d’Entreprise afin d’examiner plus en détail l’impact potentiel de ce projet de transformation sur nos employés. GSK prend ses responsabilités envers ses employés très au sérieux et veillera à ce que les changements proposés soient abordés de manière responsable, conformément aux valeurs de l’entreprise. Finalement, je souhaite reconfirmer l’engagement stratégique de GSK en Belgique, qui restera au coeur des opérations de vaccins ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous