Skeyes entend doubler l'espace disponible pour installer des éoliennes

"Skeyes collabore intensivement avec le secteur depuis longtemps déjà pour étudier où des éoliennes supplémentaires peuvent être installées sans compromettre la sécurité du trafic aérien. Mais l'espace disponible est très limité", souligne l'entreprise publique autonome.

La difficulté réside dans les "radiobalises civiles", ou DVOR (Doppler VHF Omnidirectional Radio Range). Ces neufs stations d'émissions réparties dans tout le pays constituent un pilier pour la précision de la radionavigation. "Les routes aériennes, qui sont comparables aux autoroutes, reposent largement sur la position de ces DVOR. Les pilotes et les contrôleurs aériens utilisent également ces équipements durant les procédures d'atterrissage", précise Skeyes.

Or les pales mobiles d'une éolienne ont une influence sur les signaux radio émis. L'installation d'éoliennes à proximité de ces stations doit donc être assortie de prudence. De plus, l'espace disponible dans l'environnement immédiat des stations est très restreint. C'est pourquoi le gestionnaire du trafic aérien a développé un nouveau mécanisme dynamique de calcul, grâce auquel le nombre d'éoliennes maximum par secteur de 60° pourrait être doublé, tout en garantissant la sécurité du trafic aérien.

Des examens approfondis doivent à présent intervenir pour établir combien d'éoliennes supplémentaires pourront effectivement être installées par zone.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • d-20200122-3YF45A 2020-01-22 17:47:41

    Par Marie-Eve Rebts

    Immo

    Charleroi: une lente remontée pour la Ville Basse

  • Sa plateforme de livraison à domicile a permis à Uber de sauver les meubles mais pas les emplois
: 6700 sont passés à la trappe. © Photo News / Gregory Van Gansen.

    La tech’ a licencié près de 77.000 personnes dans le monde

  • © Dominique Duchesnes.

    Par Cécile Danjou

    Finances

    Les vacances en camping-car, un choix rentable?

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous