Accueil Culture Livres

Rachid Benzine publie son premier roman: «Notre société est en panne de récit, de mythe»

Pour mieux toucher la réalité et déclarer l’amour d’un fils à sa mère, Rachid Benzine utilise la fiction. Et son premier roman, « Ainsi parlait ma mère », est bouleversant.

Article réservé aux abonnés
Responsable des "Livres du Soir" Temps de lecture: 11 min

Ce livre est léger par le nombre de pages, 96, mais impressionnant par les sentiments qu’il fait bouillonner dans les esprits. C’est l’histoire d’une femme, de l’amour que lui porte son fils, des sacrifices qu’elle a endurés pour élever ses enfants, de son silence, de ses humiliations, de son absence de plainte, de son dévouement envers sa famille et envers les autres, de sa passion pour le roman de Balzac Peau de chagrin, elle qui est analphabète mais qui écoute chaque soir ce fils lui en lire des passages et gare s’il passe un paragraphe ou un mot : elle le connaît par cœur.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Livres

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs