Accueil Économie Entreprises

GSK sabre dans l’emploi: la biotech wallonne, un tissu de PME en pleine croissance

La restructuration de GSK n’aurait, selon les acteurs de l’écosystème biotech wallon, rien à voir avec ce qui s’est produit dans la sidérurgie ou chez Caterpillar : le secteur est en plein « boom », l’emploi ne cesse d’y croître et les capitaux, y compris étrangers, y affluent.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Economie Temps de lecture: 3 min

La menace posée sur l’avenir de 720 employés et 215 personnes sous contrat temporaire chez GSK Vaccines n’augure apparemment pas le début du déclin du secteur biotech en Wallonie. En se fondant sur les données compilées par le pôle de compétitivité wallon Biowin, on peut même affirmer que la tendance y est au contraire à la croissance. Et ce, depuis plusieurs années déjà.

« L’emploi direct a globalement crû de 7,5 % en moyenne depuis 2006, ce taux étant de 14,5 % parmi les PME », commente Sylvie Ponchaut, directrice de ce pôle qui fédère actuellement 8 acteurs globaux (GSK, Baxter, UCB, etc) et 185 PME en sus de dizaines de centres de recherche. « De sorte que les effectifs ont globalement doublé sur cette période, et même triplé dans les PME », pour atteindre quelque 16.000 emplois directs, compte non tenu des emplois indirects générés par l’activité de ces entreprises, soit environ 35.000 personnes.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs