Accueil Belgique

Grand format - L’histoire d’un bébé syrien arrivé (presque) tout seul en Belgique

Mohamed, petit garçon syrien de 15 mois, a débarqué en Belgique… sans ses parents, restés coincés en Grèce. Son improbable histoire est celle de la crise de l’asile européen.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Enquêtes Temps de lecture: 9 min

Il a ces bouilles de gamins expressifs qui vous tirent parfois des expressions graves qui ne semblent pas de leur âge. Mais là, Mohamed est juste hypnotisé par les oiseaux du dessin animé. Le petit Syrien de 15 mois a rejoint la Belgique début novembre.

Tout seul.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Naeije Robert, jeudi 6 février 2020, 15:31

    Il est mignon et on a bien sûr envie qu'il soit heureux, et sa mère aussi. Accueillons-les. Mais... il est passé en fraude, suivant d'ailleurs une stratégie bien rodée par les passeurs de toutes sortes (y compris des ONG) qu'ensuite c'est évidemment inhumain de ne pas accueillir aussi ses parents. Au-delà des émotions, l'immigation légale reste préférable.

  • Posté par MARTIN DANIEL, mardi 11 février 2020, 10:26

    Je veux bien aider, soutenir mais parfois il y a des limites. Une famille qui lutte pour survivre mais pourquoi encore et toujours des enfants. Ce n'est pas 1 personne qu'il faut aider c'est 4 d'un coup. Ne pourrait-on pas leur donner les moyens contraceptifs et leur permettre d'avoir des enfants quand il sont certains de pouvoir les élever dans un minimum de confort. Sur les milliards mis en jeu, on pourrait trouver quelques centaines de milliers d'euros pour ces moyens de contraception !

  • Posté par Denoel Xaviet, jeudi 6 février 2020, 12:54

    Témoignage difficile et pourtant il faut aussi pouvoir l'entendre. A vrai dire, nous sommes tous co-responsables de cette situation. Pour rappel, c'est le monde occidental qui a mis le chaos dans cette région du monde suite à l'invasion irakienne. Et c'est la même chose pour la Lybie ... Si il y a co-responsabilité, il devrait y avoir solution collective. Nous avons vu à quel point la solidarité des Etats membres de l'Union européenne se diluait face à ce problème migratoire. J'ignore où cela va mener mais ce n'est, selon moi, qu'un début car bientôt viendront s'ajouter les 300 millions de réfugiés climatiques annoncés dans un avenir pas si lointain ...

  • Posté par ladeuze olivier, jeudi 6 février 2020, 10:40

    triste très triste... mais la pluspart des belges et des européens ne veut pas accueuillir toute la misère du monde (j'en fais partie) donc nous la refoulons autant que possible derrière nos garnds murs... Nous pourrions l'accueillir ceci dit, au prix d'une diminution évidente de notre bien être moyen, dire comme Rocard que nous ne pouvons pas est un mensonge facile... Nous ne voulons pas, les syriens feraient la même chose dans le cas contraire l'être humain défend son bien -être et celuid e ses proches en premier c'ets pour cela qu'ila conquit cette planète. les français auraient bien voulu refouler les belges en 1914 mais quand la rpession est trop grande çà risque de craquer et il faut ouvrir comme à Berlin...

  • Posté par LIENARD NORBERT, jeudi 6 février 2020, 8:47

    Ils étaient 3 en Belgique, là ils sont déjà 7et si ma famille les rejoint ils seront 11,cela commence quand même à faire beaucoup, jusqu'à quand les finances belges pourront assumer avant de sombrer?

Plus de commentaires

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs