Accueil Opinions

Les hackers, de nouveaux justiciers?

Un groupe de pirates a publié, jeudi, les noms et les coordonnées des prétendus harceleurs d’une adolescente.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Forum Temps de lecture: 2 min

Madison Wintgens s’est suicidée début février. La disparition de cette adolescente originaire de la Région liégeoise a sonné comme une détonation. Elle n’avait que 13 ans. Mais traînait déjà un mal-être d’autant plus difficile à entendre qu’il semblait lié au traitement que lui réservaient des adolescents de son âge au travers d’insultes et d’intimidations. La jeune fille a apparemment passé sous silence le fait d’être ainsi prise pour cible. Dans une lettre d’adieu, elle évoquait toutefois « un cauchemar » en passe de s’arrêter.

L’affaire a déchaîné les réseaux sociaux, qui ont trouvé là une série d’éléments susceptibles de doper l’indignation : l’âge de la victime bien sûr, celui des prétendus harceleurs, le jusqu’au-boutisme de ceux-ci, qui n’ont pas cessé leurs remarques désobligeantes sur la Toile une fois la jeune fille décédée, si l’on en croit les confessions dans la presse de la tante de la victime.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par jean luc werpin, vendredi 26 février 2016, 11:58

    Pauvres petits harceleurs qui vont vivre quelques jours d'inconfort et qui seront bien vite oubliés lorsque l'actualité-spectacle proposera de nouvelles cibles à nos indignations de façade.

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs