La Belgique n’a pas atteint ses objectifs en matière d’énergies renouvelables

La Belgique n’a pas atteint ses objectifs en matière d’énergies renouvelables

Quelque 13 % en 2020 : c’est la part d’énergies renouvelables consommées que devait atteindre la Belgique, conformément aux objectifs européens en matière d’énergie et de lutte contre le changement climatique.

Les efforts pour y parvenir sont répartis entre les trois régions du pays et le fédéral, notamment chargé du développement de l’énergie éolienne off-shore. Écolo, qui a pu consulter le rapport remis par l’administration fédérale à la Commission européenne le 31 décembre dernier, révèle que le gouvernement fédéral n’a pas rempli sa part du contrat. « La ministre de l’Énergie a commis une grosse erreur de calcul » affirme le député vert Samuel Cogolati. Marie-Christine Marghem (MR) aurait en effet comptabilisé, dans ses projections pour 2020, « la production de trois parcs éoliens off-shore qui ne seront en réalité opérationnels qu’à partir de 2021. »

Sur base des projections de l’administration fédérale, le déficit d’énergie renouvelable est ainsi estimé à 1,493 gigawatt en 2020. « C’est énorme. A titre de comparaison, la capacité du réacteur nucléaire Tihange 1 est d’un gigawatt », poursuit le parlementaire.

Le gouvernement s’expose à une amende

Les objectifs européens étant contraignants, le gouvernement fédéral s’expose donc à une amende, qui sera calculée sur base de son déficit. Celle-ci devrait toutefois être inférieure à l’amende dont devra s’acquitter la Flandre ; en octobre dernier, sa ministre de l’Environnement, Zuhal Demir (N-VA), avait annoncé que la région n’atteindrait pas ses objectifs en matière d’énergies renouvelables. Son amende est estimée à 318 millions d’euros par an, d’ici à ce que la région atteigne ses objectifs.

Pour Écolo, il est urgent que le gouvernement fédéral accélère le développement de l’éolien off-shore pour rattraper son retard. « L’objectif de 13 % est tout à fait atteignable : les investisseurs et le secteur off-shore sont prêts. Il faudra désormais une politique sérieuse et ambitieuse pour atteindre l’objectif de quatre gigawatts de production d’ici 2030 », conclut Samuel Cogolati. D’après les derniers chiffres disponibles, la part d’énergies renouvelables en Belgique n’atteignait encore que 9 %, fin 2017.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous