Affaire Coppée – prince Laurent: le Bâtonnier de Bruxelles mène une enquête

Le Bâtonnier du barreau de Bruxelles, M
e
 Michel Forges.
Le Bâtonnier du barreau de Bruxelles, M e Michel Forges.

Jeudi, Le Soirrévélait que l’avocat belge Jean-Jacques Coppée avait proposé son intermédiaire au prince Laurent, par courriels, pour résoudre le litige qui oppose son ex-ASBL à l’Etat libyen. Litige pour lequel la Libye a été condamnée à verser quelque 50 millions d’euros, intérêts compris, à l’association en liquidation. Jean-Jacques Coppée prétendait notamment pouvoir décrocher l’aval de Fayez el-Sarraj, l’homme fort de Tripoli, en faveur d’une solution amiable… moyennant de généreux honoraires d’environ 4 millions d’euros.

« J’ai pris connaissance de ces informations, dont j’avais déjà en partie entendu parler », réagit jeudi le Bâtonnier du barreau de Bruxelles, Me Michel Forges. Jean-Jacques Coppée est inscrit à son barreau. « Comme toujours dans ces cas-ci, le Bâtonnier procède à des investigations. Notamment pour voir si les honoraires demandés correspondent aux règles de la juste rémunération. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous