Une app pour valider son projet auprès de sa cible

Une app pour valider son projet auprès de sa cible

Pour qu’une start-up fonctionne, elle doit proposer une solution à un problème. Ce que Buffl propose, son cofondateur y a été confronté. « Je suis un product developper », explique Dennis De Clercq, à gauche sur la photo. « Quand je travaillais en entreprise, les décisions étaient souvent prises par instinct. C’est un énorme risque et c’est l’une des raisons majeures de l’échec d’un produit ou d’une solution ».

Valider son concept auprès du public cible

Durant son processus, un produit est ainsi évalué en interne ou par ses connaissances, mais pas toujours avec son public cible. « L’alternative, c’est de commander des études de marché, qui peuvent prendre plusieurs semaines et qui demandent du temps et de l’argent ». Le problème des études de marché, c’est qu’elles se font à d’autres étapes du développement et n’impliquent pas directement les futurs consommateurs. C’est ici que Buffl entre en jeu. « Nous proposons un concept qui permet à une entreprise de valider, ou non, les aspects d’un futur produit ou solution. Nous offrons ainsi de la co-création et de l’engagement ». L’aspect positif est aussi le gain de temps, car le feed-back peut être rapidement donné. « Nous obtenons généralement 150 réponses en à peine une demi-heure ».

70% des utilisateurs prêts à acheter un produit qui n’existe pas encore

C’est l’implication qui peut faire toute la différence. « L’année passée, nous avons aidé une marque qui souhaitait développer un nouveau produit. En différentes étapes, les utilisateurs et le fabricant ont travaillé ensemble sur le futur produit. Le résultat ? 70% du panel était prêt à acheter un produit qui n’était pas encore sur le marché ! ». Ce qui change aussi la donne, c’est que Buffl offre aux marketeers la possibilité d’atteindre les Millennials. Cette fameuse génération Y, si difficile à cerner, parait-il. « Ce n’était pas le but premier, c’est une conséquence logique. Nous avons commencé auprès d’étudiants et le bouche-à-oreille a fonctionné. La moyenne d’âge est passée de 23 à 27 ans, et notre panel de 700 à 2.200 personnes, sans la moindre publicité ».

Nous avons testé l’application Buffl

Quoi de plus logique que de tester l’application ? La prise en mains est rapide et simple. Les enquêtes disponibles sont affichées ainsi que le temps estimé pour y répondre, tout comme les tokens à gagner. Car le public cible est récompensé et peut ensuite utiliser cette « monnaie » pour participer à des loteries pour gagner des Bongo, des bons Zalando ou tout simplement acheter des vouchers (PS Store, Netflix…). Seul bémol pour l’instant, l’application n’existe qu’en néerlandais. « Le panel actuel est néerlandophone, mais nous travaillons sur les versions francophones et anglophones pour les attirer et augmenter notre échantillon ». N’oublions pas que la start-up, tout juste mature, et même pas encore en phase de scale-up, a été créée en janvier 2018. « Le développement de notre application et de notre start-up est actuellement notre priorité ».

Buffi apps

 

Sur le même sujet
Management
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BRUSSELS AIRPORT VISIT DE CROO-GJQH49C6E.1

    Comité de concertation: pas de déconfinement en vue mais des perspectives

  2. d-20151019-G3U4JK 2015-12-25 21_38_43

    17 syndicalistes condamnés: le droit de grève est-il menacé?

  3. d-20200519-GG8E2R 2020-07-09 23_22_06

    Bruxelles investit 1,4 milliard dans la mobilité: voici les projets

La chronique
  • Coronavirus – «La vie en pause, saison 2, jour 21»: le corps

    L’autre soir, il s’est passé un truc incroyable.

    Alors qu’on s’apprêtait à tremper le septième petit morceau de baguette dans le caquelon à fondue, qu’on s’appliquait à bien tourner la pique sans rien perdre dans le fromage pour ne pas choper un gage, on a entendu une voix s’élever de sous la table. Une voix sourde, comme bâillonnée.

    On a soulevé la nappe : personne. La voix a recommencé, un rien plus distincte maintenant qu’on avait la tête à hauteur des genoux et on s’en rendu compte qu’elle venait de nous-même en fait, carrément de l’intérieur, du côté du nombril.

    « Hello ? », on a fait. « Hé salut, a répondu la voix. C’est ton corps qui te parle. »

    On a tristement reposé la pique avec le petit bout de baguette. Evidemment. Huit mois qu’on le nie, qu’on fait comme s’il n’existait pas, il fallait bien qu’il se manifeste un jour. Quand même, il aurait pu attendre demain matin.

    «...

    Lire la suite

  • Vaccins: l’horizon se dégage, gardons le bon cap

    C’est une bataille inédite que se livrent actuellement les groupes pharmaceutiques engagés dans la « course au vaccin ». Une bataille qui, vue du balcon, ne laisse pas d’étonner, évoquant notamment des taux d’efficacité dont les enjeux comme les critères et autres modalités dépassent objectivement les capacités de compréhension de nombre d’entre nous.

    Croire, dans ce cadre, qu’il nous sera laissé le choix du « meilleur vaccin », dans la foulée du choix qui nous sera donné de nous...

    Lire la suite