Accueil Société

Belgique-France: un contre-exemple de concertation sur l’accueil des migrants

Le ministre français Cazeneuve a été cinglant contre la décision belge de réintroduire les contrôles aux frontières. Les torts semblent partagés. Mais les autorités belges se sont peut-être trompées dans leur notification auprès de la Commission européenne.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Monde Temps de lecture: 4 min

La Belgique ne s’est-elle pas trompée dans la justification de la réintroduction de contrôles sur sa frontière avec la France ? Confirmant que les autorités belges ont notifié comme il se doit cette décision à la Commission européenne, la porte-parole de celle-ci a précisé jeudi midi que la Belgique a invoqué « l’article 24 du code de frontières Schengen », et que la Commission a renvoyé aux autorités belges une demande de clarification. Rien d’extraordinaire en soi, même si ces demandes d’infos complémentaires ne sont pas systématiques.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par daniel dufrasne, vendredi 26 février 2016, 18:16

    Soutien au Ministre Jambon et aux décisions belges. A lire: les commentaires des lecteurs français dans "Le Figaro", "Le Point" etc....Ceux-ci félicitent les belges et raillent Cazeneuve.

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs