Les clés du succès des entrepreneurs ? La formation, encore et toujours

Les clés du succès des entrepreneurs ? La formation, encore et toujours

Se former ? Vous pouvez vous dire que vous êtes déjà suffisamment formé. Vous connaissez votre métier d’entrepreneur, vous maitrisez votre core business… Pourquoi continuer à se former alors ? Car cela peut être un risque majeur pour votre entreprise à terme. Explications en trois points.

Pour être toujours performant sur votre marché

Les sportifs sont peut-être les mieux placés pour en parler. Le plus difficile n’est pas d’arriver au top, c’est d’y rester. C’est un peu pareil dans le monde des entreprises, car l’essentiel repose sur un mot : la compétitivité. Continuer à se former pour apprendre, être au courant et développer de nouvelles compétences est donc primordial. Les collaborateurs d’une entreprise sont souvent incités à suivre des formations, les starters le devraient aussi. Se reposer sur ses acquis ou improviser, deux termes qui n’existent pas quand on est un entrepreneur qui a lancé sa start-up ou sa PME. En étant plus formé, en acquérant de nouvelles compétences, vous serez à même de pérenniser votre business et de l’emmener vers le succès, et d’y rester.

Car le monde change et est en constante évolution

Votre produit ou service répond aux besoins des consommateurs, pourquoi donc se former ? Car votre solution répond à une demande aujourd’hui. Et demain ? Les business qui n’ont pas su anticiper et s’adapter à la transformation digitale ou à une évolution technologique en pâtissent encore aujourd’hui… ou ont tout simplement disparu. Rappelez-vous Nokia et ses téléphones portables que tout le monde avait. La firme finlandaise n’a pas su s’adapter aux smartphones et paie encore le prix aujourd’hui. Le digital a changé les choses et aujourd’hui, 90% des emplois requièrent un minimum de compétences numériques. Dans votre domaine, se former, c’est être au courant des dernières évolutions de votre secteur, et c’est aussi anticiper et innover. Et rester devant vos concurrents.

Pour pouvoir former les autres dans votre entreprise

En tant que leader, vous définissez la vision et les objectifs de votre start-up. C’est aussi à vous de les transcrire et de transmettre votre vision à vos collaborateurs et partenaires. En étant vous-même formé, vous pouvez donc former les autres dans votre business. De plus, former les autres est également formateur pour vous-même. Cela vous permettra de prendre conscience de ce que vous avez appris, comment vous le transmettez et également comment les autres le comprennent. Un exercice régulier de critique constructive et de mise en perspective. Tant le formateur que les formés en apprennent, une situation win-win pour votre entreprise.

Besoin d’encore plus d’inspiration pour votre business ? Sautez le pas sur #JumpForward, le tremplin pour votre entreprise.

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10892087-031.JPG

    Je confine, tu confines, moi non plus

  2. Lors de la première vague, le pic s’était arrêté à 101 patients covid (38 aux soins intensifs, 63 en unités covid). Ce vendredi, à 9
h du matin, l’hôpital en accueillait 126.

    «C’est un peu comme replonger dans un bain d’eau froide»: les soignants ont peur de se noyer dans la deuxième vague

  3. POLITICS CONSULTATION COMMITTEE

    Couvre-feu, limitation dans les commerces, enseignement, sport…: les nouvelles mesures en Wallonie

La chronique
  • La chronique de Carta Academica: «Justice et collaboration, ou la seconde utilité du bandeau de la Justice»

    Depuis la fin du siècle dernier, divers projets de loi ont tenté d’introduire un « droit des repentis » en Belgique. Toutes ces initiatives se sont heurtées à de multiples résistances jusqu’à une loi du 22 juillet 2018. Depuis lors, le ministère public peut proposer à un infracteur de dénoncer des infractions pour voir sa peine réduite, voire exemptée. Un tel mécanisme de collaboration en justice axé sur la dénonciation met au cœur de la justice pénale la trahison et le marchandage, tout comme il questionne divers principes juridiques fondamentaux comme le droit au silence, la fiabilité des preuves ou l’égalité devant la loi. Un détour par les travaux préparatoires de la loi montre que le retour à l’avant-plan du terrorisme sur la scène publique a contribué à dépasser les résistances que soulevait le principe de ce droit des repentis. Comme souvent en matière pénale, une situation de « crise » a joué un rôle d’accélérateur...

    Lire la suite

  • Mais bon sang, c’est quoi ce pays!

    On devrait dire : « Chapeau, vous avez enfin compris la gravité de la situation. » Alors que la Wallonie est au top des régions les plus dangereuses d’Europe, que les chiffres de contaminations continuent à exploser, que les experts tirent à boulets rouges sur la faiblesse des mesures prises, que le système hospitalier est en train de craquer et que les Belges succombent sous le coup du virus, il fallait évidemment passer à ce reconfinement partiel, annoncé par le ministre-président wallon Elio Di Rupo....

    Lire la suite