Accueil Monde Europe

Les Suisses se prononcent par référendum sur une loi anti-homophobie

Cette réforme du code pénal, adoptée en 2018, se heurte à l’opposition de milieux conservateurs et populistes.

Temps de lecture: 1 min

Les Suisses votent dimanche par référendum sur une loi interdisant la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle, saluée comme un « garde-fou » contre l’homophobie par ses partisans, mais décriée comme une forme de « censure » par ses adversaires.

La nouvelle loi élargit une législation déjà existante en matière de discrimination et appels à la haine raciale ou religieuse, en l’étendant à l’orientation sexuelle.

Cette réforme du code pénal, adoptée en 2018, se heurte à l’opposition de milieux conservateurs et populistes, qui ont lancé ce référendum dans l’espoir de lui faire barrage au nom de « la liberté d’expression, de conscience et de commerce ».

Jean-Pierre Sigrist, 71 ans, ancien professeur de lycée à Genève et militant gay, leur oppose que la liberté d’expression « n’est pas la liberté de dire n’importe quoi », et que cette loi constitue « un garde-fou supplémentaire face aux actes homophobes ».

Si la loi dite anti-homophobie avait existé il y a 40 ans, « peut-être que je ne me serais pas fait tabasser en sortant d’un bar genevois et qu’on ne m’aurait pas ri au nez lorsque j’ai porté plainte », a-t-il confié dans les jours avant le vote.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

Aussi en Europe

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs