Coronavirus: le risque d’infection par des personnes n’ayant pas voyagé en Chine pourrait s’accroître

Coronavirus: le risque d’infection par des personnes n’ayant pas voyagé en Chine pourrait s’accroître

L’expansion du nouveau coronavirus hors de Chine pourrait s’accroître avec la transmission de la maladie par des personnes n’ayant jamais voyagé dans ce pays, a prévenu le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

« Il y a eu des cas inquiétants de propagation du # 2019nCoV par des personnes sans antécédents de voyage » en Chine, a tweeté Tedros Adhanom Ghebreyesus en utilisant la dénomination scientifique provisoire du virus.

« La détection d’un petit nombre de cas peut indiquer une transmission plus répandue dans d’autres pays ; bref, nous ne voyons peut-être que la partie émergée de l’iceberg », a ajouté l’Ethiopien.

Alors que l’expansion de l’épidémie hors de Chine semble plutôt mesurée, M. Ghebreyesus a prévenu qu’elle pourrait s’accélérer : « Le confinement (du virus) reste notre objectif, mais tous les pays doivent utiliser la fenêtre d’opportunité créée par la stratégie de confinement pour se préparer à l’arrivée éventuelle du virus ».

En dehors de la Chine continentale, plus de 350 malades ont été répertoriés dans une trentaine de pays et territoires, et il y a eu deux morts, le premier aux Philippines, le second à Hong Kong.

Plusieurs pays ont interdit les arrivées de Chine et les grandes compagnies aériennes ont suspendu leurs vols en lien avec ce pays. Air China a annulé certains de ses vols vers les États-Unis.

En Chine continentale, le nouveau coronavirus a fait 908 morts, et le nombre des personnes infectées dépasse les 40.000, selon le bilan établi lundi par les autorités.

Une « mission internationale d’experts » de l’OMS dirigée par Bruce Aylward, vétéran ayant travaillé sur d’autres urgences sanitaires, est partie dimanche soir pour la Chine, où elle compte aider à coordonner une réponse à la crise sanitaire déclenchée fin 2019 dans la ville de Wuhan (centre de la Chine).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • neuracle

    Par Rafa de Miguel (El País)

    Lena

    «Se demander si un cerveau est masculin ou féminin n’a aucun sens»

  • Foto_elvira_expresso_2011_pequena_36

    Par Javier Martin del Barrio (El País)

    Lena

    Elvira Fortunato, la scientifique portugaise qui a créé la micropuce en papier

  • L’île Eagle le 4 février (à gauche) et le 13 février.

    Par Tomasz Ulanowski (Gazeta Wyborcza)

    Lena

    La fonte fulgurante des glaces de l’Antarctique

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10722386-053

    La taxe de congestion divise un gouvernement bruxellois en pré-campagne électorale

  2. Caroline Désir, ministre de l’Enseignement.

    Coronavirus: calme, vigilance et hygiène seront de mise dans les écoles pour la rentrée lundi

  3. d-20200129-3YKG2R 2020-01-29 15:26:34

    Brexit: l’Irlande a-t-elle crié victoire trop vite?

La chronique
  • La fable du matoufé et du guacamole

    L’hiver est là et il nous donne une bonne raison de manger des plats que les diététiciens réprouvent. Vous connaissez sans doute le matoufé, cette omelette généreuse enrichie de lardons, de farine et de lait. Une préparation « émouvante par sa simplicité », s’en émerveille la Royale Confrérie du Matoufé de Marche-en-Famenne, où je suis né. Mon père m’en avait légué la recette un jour où il pensait sérieusement à sa postérité.

    Posés sur les tranches du pain croustillant tout juste sorti du four à bois de ma mère, ces œufs brouillés étaient une partie de mon « chez moi ». Avec le sanglier « qui a une longueur d’avance », l’eau ferrugineuse des pouhons célébrés par Guillaume Apollinaire et les anecdotes que mon père puisait dans son livre culte, Dure Ardenne, d’Arsène Soreil.

    J’ai parlé de ce plat, et je l’ai parfois même préparé, au gré de mes voyages. Il avait ce goût simple, rustique, rassurant, qui, dans toutes les cultures, évoque la chaleur du cocon familial, les grandes tablées après la moisson, le foot ou...

    Lire la suite

  • Les dangereuses conséquences politiques du coronavirus

    Le coronavirus est d’abord et avant tout un défi sanitaire mondial, évidemment. Avec un questionnement scientifique et la mise en place nécessaire de mesures à la fois fortes et proportionnées pour endiguer l’épidémie. Mais la maladie, qui est installée désormais au centre de l’attention de toute la planète, est, et de plus en plus, un révélateur démocratique. Quand on voit, de Rome à Paris en passant par Pékin, comment le virus s’invite sur la scène politique et les dégâts qu’il y fait, on s’inquiète autant, si pas plus, à ce propos que...

    Lire la suite