Accueil Monde Union européenne

Fiscalité: la Turquie risque d’être «blacklistée» par l’UE

Ankara refuse d’échanger des données fiscales avec la Belgique et six autres pays européens. Mardi 18, les ministres des Finances doivent décider si la Turquie finira sur leur liste noire.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Voilà une bombe à retardement dont l’UE se serait bien passée dans ses relations avec la Turquie, déjà souvent tendues alors que tout à fait stratégiques.

Ankara a transmis récemment à l’OCDE la liste des pays avec lesquels elle a mis en place un échange automatique d’informations sur les comptes bancaires, la norme internationale développée à partir des accords Fatca, initiés par les Américains, pour que chaque pays sache ce que ses contribuables ont comme sommes dissimulées à l’étranger.

Or, la Turquie a décidé d’omettre certains pays de l’UE de son échange : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, les Pays-Bas, la France, la Bulgarie et la Roumanie. De même que Chypre, sans grande surprise puisqu’elle ne la reconnaît pas.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

4 Commentaires

  • Posté par Claude Jourdain, mardi 11 février 2020, 16:51

    Il ne faut plus faire la moindre concession à M. Erdogan. N'en déplaise à M. Kir et à ses nombreux affidés. Ce ne doit être qu'un début.

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 11 février 2020, 12:26

    Bien sûr qu il doit être blacklisté il y en a marre de ces profiteurs qui b...à tous les ratteliers, c est facile comme cela de jouer aux riches là bas

  • Posté par Arnould Philippe, lundi 10 février 2020, 22:33

    Au niveau réputation, ça va surtout lui donner la réputation de protéger les contribuables. En soi, ce sera plutôt positif. Quant aux investissements de la BEI, je crois qu'ils s'en foutent un peu…

  • Posté par LAMBERT André, lundi 10 février 2020, 19:14

    Bien sûr que la Turquie d'Hitlerdogan doit être blacklistée et tant qu'elle reste sous la présidence de cet individu, l'Europe ne doit absolument pas lui ouvrir ses portes.

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs