Les camps scouts interdits dans le sud de la province du Luxembourg

Les camps scouts interdits dans le sud de la province du Luxembourg
Roger Milutin

Ce mardi, un arrêté a été prononcé par le gouverneur de la province du Luxembourg. Ce dernier et la ministre wallonne de la Nature et de la Forêt, Céline Tellier, ont fait le point, mardi, sur les nouvelles mesures dans le cadre de la gestion de la crise de la peste porcine africaine touchant la Gaume depuis septembre 2018.

Le gouverneur a pris mardi un arrêté de police limitant l’été prochain, comme l’an passé, la présence des camps de mouvement de jeunesse dans la zone touchée par l’épidémie. Le principe général consiste à limiter, voire à interdire, ces activités dans le but de ne pas impacter les efforts mis en place pour lutter contre l’épidémie de la maladie mais également pour la sécurité des jeunes face aux mesures prises (présence de pièges, chasse intensive…).

« Contrairement à l’an dernier, cet arrêté était prévisible », souligne Olivier Schmitz, mettant en avant que « l’année dernière, des efforts conjoints ont permis de reloger des camps ». Des dérogations sont possibles en fonction des deux zones délimitées dans le cadre de la gestion de la peste porcine africaine. Dans la zone infectée, elles sont possibles pour les camps qui ont lieu dans des bâtiments. Des dérogations sont, par contre, envisageables pour tous les types de camps dans la zone d’observation renforcée. Les demandes doivent être formulées auprès du gouverneur pour le 16 mars au plus tard et seront examinées sur base d’une analyse de risques en fonction de critères comme l’âge des participants, la localisation de l’endroit de camp ou la proximité d’une zone forestière. Pour plus d’informations, le site Les Scouts.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous