Les travailleurs de GSK «en deuil» mènent une action devant les trois sites de l’entreprise

La CGSLB distribuait, ce mercredi matin, le tract du Setca demandant à GSK de ne réaliser aucun licenciement sec.
La CGSLB distribuait, ce mercredi matin, le tract du Setca demandant à GSK de ne réaliser aucun licenciement sec. - J.-P. D.V.

Il a Les syndicats se sont réunis à 5 heures du matin devant les entrées des différents sites de l’entreprise pharmaceutique à Gembloux, Rixensart et Wavre de GSK. Ils ont distribué des tracs avec un bandeau noir de deuil pour expliquer la situation aux travailleurs. Ils dénoncent le plan de restructuration annoncée par la direction qui laisse craindre la suppression de 935 emplois.

Le premier conseil d’entreprise depuis cette annonce doit se tenir dans la matinée. En fonction des discussions qui seront menées avec la direction, les syndicats envisagent d’autres actions.

► Les syndicats ne veulent aucun licenciement, plus d’informations à lire sur Le Soir+.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous