Pays-Bas: deux explosions «préoccupantes» à Amsterdam et Kerkrade et une lettre suspecte à Maastricht

Pays-Bas: deux explosions «préoccupantes» à Amsterdam et Kerkrade et une lettre suspecte à Maastricht

Les explosions qui se sont produites mercredi matin dans une entreprise d’Amsterdam et un centre de tri postal à Kerkrade sont « préoccupantes », a réagi le ministre néerlandais de la Protection juridique, Sander Dekker. Les deux détonations ont été causées par des courriers piégés, a confirmé la police peu avant midi.

« Les éléments que nous possédons actuellement indiquent qu’il n’y a pas eu de blessé, c’est déjà ça », a commenté M. Dekker. « Pour le reste, la police a ouvert une enquête. » Le Coordinateur national de sécurité et lutte contre le terrorisme (NCTV) est chargé d’évaluer la situation.

Deux explosions…

Mercredi matin, deux explosions dues à une lettre et un colis piégés se sont produites, l’une au service interne de courrier d’une entreprise à Amsterdam et l’autre dans un centre de tri de Kerkrade, dans la province néerlandaise du Limbourg. Dans les deux cas, un sifflement a retenti peu avant l’explosion.

À Kerkrade, un employé du centre de tri s’est emparé d’un paquet qui paraissait « tout à fait normal » avant d’émettre ce sifflement, ont indiqué les services de police. Le travailleur a alors lâché le colis et les neuf membres du personnel ont quitté les lieux. L’explosion s’est produite peu après.

À Amsterdam, un employé de la banque néerlandaise ABN Amro a ouvert une épaisse enveloppe, dont un sifflement s’est ensuite échappé. Il s’en est éloigné avant que la missive n’explose.

La police enquête pour déterminer si les deux faits sont liés. Il serait par ailleurs actuellement « prématuré » de relier ces événements à la série de lettres d’avertissement et piégées qui ont visé plusieurs entreprises basées à Amsterdam, Utrecht, Rotterdam et Maastricht, a conclu Sander Dekker, du parti populaire libéral et démocrate (VVD).

et une lettre suspecte

La police néerlandaise enquête également sur une lettre suspecte découverte dans un immeuble de l’avenue Ceramique, à Maastricht. La missive n’a pas explosé. Les personnes qui se trouvaient à proximité de l’immeuble ont été évacuées.

On ne sait pas si le courrier a été ouvert ou s’il existe un lien entre ce dernier et les lettres piégées retrouvées mercredi matin à Amsterdam et Kerkrade.

Sur le même sujet
EnquêtePays-BasAmsterdam
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Le dernier tronçon de la construction du nouveau pont a été achevé en avril dernier.

    Par Silvia Benedetti

    Europe

    Viaduc de Gênes: la famille Benetton poussée hors des autoroutes italiennes

  • «
Le Mécanisme européen de stabilité est une ligne de crédit conçue pour répondre à la pandémie, un phénomène dont personne n’est responsable.
»

    Par Alberto D’Argenio (La Repubblica)

    Lena

    «Le Mécanisme européen de stabilité ne provoquera aucune stigmatisation»

  • Le dernier tronçon du nouveau pont a été achevé fin avril dernier. Mais l’épilogue politico-juridico-financier de cette tragédie reste encore obscur.

    Par Silvia Benedetti

    Europe

    Italie: «La famille Benetton se moque des proches des victimes»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous