Accueil Monde Asie-Pacifique

Incendies en Australie: la double blessure aborigène

Premiers habitants de l’île-continent, ils se sont vu retirer leur méthode ancestrale de feux contrôlés au moment de la colonisation. Depuis, le nombre d’incendies n’a fait que croître. Une peine double pour ces habitants qui voient leurs terres sacrées disparaître.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Huit millions d’hectares brûlés, une trentaine de morts, et environ un milliard d’animaux décédés dans les feux. Pour les Aborigènes d’Australie, la perte est bien plus importante. Ces incendies, ils les avaient prédits, et, surtout, ils avaient appris à les anticiper pendant des milliers d’années à l’aide de techniques de « feux contrôlés ». Profondément liés à la nature, ils considèrent la terre comme leur mère et sont régis par le « Temps du rêve ». Selon eux, la Terre n’était à l’origine qu’une masse informe, sans couleurs. Un jour, des créatures en seraient sorties, et auraient forgé, par leurs disputes, leurs amours et leurs aventures, les paysages, les plantes et les êtres vivants que nous connaissons aujourd’hui avant de revenir sous le sol.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Asie-Pacifique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs