Accueil Opinions

Nicolas Baverez au «Soir»: «Pour sauver la démocratie, il faut se réveiller»

Dans son livre « L’alerte démocratique », l’historien et économiste français Nicolas Baverez tire la sonnette d’alarme. Pour enrayer le populisme, il faut sortir du déni et s’attaquer aux causes, dit-il.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 7 min

Economiste, historien, essayiste, Nicolas Baverez est aussi avocat. C’est dans son cabinet proche de l’Elysée qu’il nous reçoit pour évoquer son dernier livre, un appel au sursaut face aux populismes.

Quel est le plus grave danger qui guette selon vous les démocraties ?

Le danger intérieur, incontestablement. Quand on regarde l’histoire depuis Athènes, les démocraties meurent finalement assez peu de défaites extérieures. Dans les années 30, Mussolini puis Hitler sont arrivés au pouvoir dans le cadre des institutions démocratiques. Je dirais que la résistance au populisme est la condition pour que la démocratie puisse affronter et surmonter les défis extérieurs du djihadisme et des « démocratures ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Arnould Philippe, samedi 15 février 2020, 19:51

    Le problème, c'est que ce que prône cette personne fait fi des aspects Traditionnels et culturels. Le Brexit et Trump sont avant tout une manifestation de la volonté de recentrage des institutions sur leurs fondements. Les USA veulent être américains, les Britanniques veulent être britanniques. Et cela a du sens. Les institutions politique et les peuples sont le fruit d'une longue évolution au travers les ages, on ne peut effacer ça d'un coup de main pour créer l'homme nouveau, par la raison

  • Posté par stals jean, samedi 15 février 2020, 18:43

    L'Alerte Démocratique, julian Assange à essayé, on voit le résultat. Que ce "lanceurs d'alertes" , risque l'extradition vers l'Amérique de Trumps, c'est une imposture politique absolue...Informer sur les turpitudes des Etats voyou, est considéré comme un crime de guerre...Les médias du Monde entier auraient déjà du et devraient plus que jamais s'unir contre cet arrestation et ces tortures arbitraires digne des dictatures politiques, religieuses, militaires. Ici c'est le diktat de l'ultralibéralisme économique à caractère véritablement fasciste à la manoeuvre...Honte à ceux qui laisse faire. Hitler et ses nazis aussi on les a laissé faire, on a vu le résultat...(avant d'une censure éventuelle, je fais un copier...)

Aussi en Opinions

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs