Product-market fit : le Graal de la start-up

Product-market fit : le Graal de la start-up

Une start-up naît d’une idée. Son but : transformer l’essai, c’est-à-dire vendre un produit. La condition ? Séduire des clients. C’est dans cette équation qu’apparaît une inconnue-clé : le product-market fit. Popularisé (entre autres) par Marc Andreessen, fondateur de Netscape, ce néologisme cache un concept plutôt simple à comprendre, mais compliqué à atteindre: l’adéquation parfaite entre un produit et son marché. Le perfect match pour reprendre une formule anglaise. Plus précisément, le PMF représente l’instant où un produit est en mesure de satisfaire les besoins d’un segment de marché. Le croisement entre une offre donnée et une demande ciblée. Bref, c’est un produit qui va marcher !

Le marché décide

Avec l’émergence d’un langage et de méthodologies propres à l’univers des start-up, l’expression « product-market fit » s’est rapidement transformée en une condition sine qua non du développement d’une start-up. Un passage obligé dans le parcours de la jeune pousse. Trouver son PMF ? Voilà le premier objectif d’un entrepreneur. Et pour cause, le marché a toujours raison… Un produit, aussi bon soit-il, qui ne parvient pas à toucher ses cibles, finit par échouer.

La vérité du terrain

Pour Steve Blank, père de la méthode Lean Startup, le product/market fit est le feu vert qui permet de passer du développement à la commercialisation à une plus grande échelle. Vos premiers clients s’arrachent votre prototype ? Vous y êtes ! Une étape cruciale donc, puisque la start-up a : • validé son produit auprès d’un « échantillon » de consommateurs ; • démontré l’existence d’un segment de marché ; • confirmé la présence d’un nombre suffisant de clients pour générer des revenus importants.

Un travail de « chercheur »

Mais ce Graal de la start-up n’est pas chose aisée. Faut-il d’abord identifier un besoin ou trouver une idée géniale ? Comment mesurer le fit ? Il n’existe ni formule magique ni réponses simples à ces questions. L’entrepreneur en quête de son product-market fit doit constamment remettre l’ouvrage sur le métier, confronter son prototype au marché, observer les résultats, comprendre les retours des clients, adapter son offre… et ainsi de suite jusqu’à ce que son produit final soit « parfait ».

Dessine-moi un product-market fit

Comme l’explique Alexander Osterwalder, un autre prophète de l’entrepreneuriat, connu pour avoir développé l’approche du Business Model Canvas, le PMF détermine le stade où l’entrepreneur peut arrêter de chercher. Sa proposition de valeur est suffisamment mûre pour conquérir le marché. Autrement dit, le client :
adore : l’intérêt du produit est compréhensible et évident en un coup d’œil ;
achète : cet intérêt se traduit par une volonté féroce d’achat ;
en parle : le produit séduit toujours plus de nouveaux clients sans trop d’efforts supplémentaires.

 

Sur le même sujet
Starter
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. 10862363-058

    Coronavirus: le pic de mars est dépassé

  2. © Pierre-Yves Thienpont.

    Coronavirus: dans la tempête, les unités covid tentent de garder la tête hors de l’eau

  3. On pourrait notamment organiser des testings massifs dans les écoles en utilisant la dernière technique développée par l’Université de Liège.

    Coronavirus: Tester toutes les écoles? Possible mais ultra-compliqué

La chronique
  • Coronavirus – «La vie devant toi, jour 92»: le brasero

    Hier, il s’est passé un truc incroyable.

    On a appelé le magasin de bricolage pour savoir s’il leur restait des braseros. Le brasero, nous dit le monsieur, est à l’hiver 2020 ce que la piscine gonflable était à l’été 2020. Un must.

    La piscine, merci, on était au courant. Avant le confinement, comme 85 % des Belges, on ignorait ce qu’était un filtre épurateur à cartouche. Jusqu’à ce que, comme la farine ou le papier Q, il y ait pénurie. « Désolé madame, on en recommande, on en recommande mais ils n’arrivent pas. Ce sont les usines qui ne suivent pas. Alors que l’an dernier, on en avait 200 et on a tenu tout l’été. »

    Le jardin, en 2020, c’est le bien le plus précieux qu’on ait eu de toute notre vie. Mieux que les enfants. Mieux que tout. On embrassait l’herbe le matin au réveil, on parlait aux fleurs, on remerciait les arbres, on humait le barbecue du voisin, on s’enivrait du ciel, des nuages et des étoiles. Et la piscine gonflable, la piscine gonflable, elle trônait comme une matrone au milieu de...

    Lire la suite

  • La leçon d’humilité

    En quelques jours, c’est une sacrée leçon d’humilité que le monde politique belge a reçue, à tous niveaux de pouvoir. La Flandre et son ministre-président ont été ce mardi les derniers à « atterrir », forcés d’adopter des mesures qu’ils avaient refusées vendredi dernier, prises en panique le week-end par les autres Régions. Plus jamais ça : il serait insensé que les erreurs commises se répètent dans les jours à venir. La leçon d’humilité comporte 5 volets :

    1) Une épidémie ne...

    Lire la suite