Et vous, comment êtes-vous perçu par vos employés ?

Et vous, comment êtes-vous perçu par vos employés ?

Les études vont toutes dans le même sens. Deux-tiers des Belges environ se disent satisfaits de leurs supérieurs. Mais attention, tout ne va pas pour le mieux dans le meilleur des mondes. Les 33% restant, 1 travailleur sur 3 donc, jugent quand même leur manager... incompétent ! C’est bien plus que ce que s’imaginent ces mêmes managers. Ce n’est d’ailleurs pas le seul point sur lequel les perceptions divergent. Les leaders auraient aussi tendance à surestimer leur capacité à inspirer et motiver leurs équipes par exemple.


Plus inquiétant, la situation ne tend pas à s’améliorer. Au contraire. Le regard que portent les moins de 40 ans sur les actions et les valeurs de leur direction se détériore. Moins de 1 sur 3 considère aujourd’hui que celle-ci a un impact positif sur la société, motivée par un souci éthique.


Résultat, très peu de ces employés, 13% seulement, aspirent à accéder à des fonctions de management, celles-ci étant considérées comme trop éloignées de leurs idéaux.


S’ils étaient néanmoins à la place de leur supérieur, deux tiers d’entre eux feraient attention à être plus à l’écoute et à donner davantage de feedback.


Et ce serait tout bénéfice pour l’entreprise puisqu’un manager empathique et ouvert suscite deux fois plus de satisfaction et deux fois moins de stress au boulot. S’il est considéré comme “mauvais” par ceux qu’il dirige par contre, il risque de favoriser les maladies de longue durée, comme le burn-out.


Alors, prêt à adopter une méthode de management moderne et respectueuse de vos travailleurs ? Le jeu en vaut certainement la chandelle.

Sur le même sujet
Management
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20200519-GG8AAK 2020-07-21 18:57:50

    En Wallonie et à Bruxelles, la deuxième vague va surpasser la première dans les hôpitaux

  2. Qu’est-ce qui a rendu possible le scénario catastrophe que la Belgique a connu au cours de la première vague de la pandémie de covid
?

    Maisons de repos: le plan pandémie dont personne ne se souvenait

  3. B9724675904Z.1_20200922174905_000+GJQGNMJ8E.1-0

    La saga ZenTech n’est pas terminée: l’État n’a toujours pas payé

La chronique
  • Le magazine Wilfried se lance en Flandre: «Belgophile, et alors?»

    Comprendre et ne pas juger, c’est la philosophie du magazine Wilfried. Mais la nouvelle originalité désormais de ce projet rédactionnel, c’est qu’il n’y a pas un mais deux Wilfried, l’un en français, l’autre en néerlandais pour un produit « half en half » comme le dit François Brabant, le rédacteur en chef de l’ » aile » francophone. Après «  Wilfried raconte la Belgique », voici donc «  Wilfried, de raconteur van België » avec 50 % environ de textes communs.

    Ce magazine a vu le jour en juin 2017, à l’initiative du journaliste François Brabant, connu notamment pour un livre qui a fait date sur le PS liégeois et ses talents de conteur de coulisses. Son idée : faire du format long, en interview et en reportage, par écrit et en photos, à raison de quatre éditions par an. Outre la grande qualité du contenu et du contenant, le magazine – qui doit son nom à Wilfried...

    Lire la suite

  • Notre santé jouée au poker: confiner ou pas, attendre ou pas?

    Qui sommes-nous pour pousser ou pas à un reconfinement ? La période inouïe que nous traversons incite à la modestie et à la prudence. Les responsables politiques n’ont par contre, eux, pas le choix : les chiffres actuels laissent penser que la première semaine de novembre, les images de malades empilés dans les couloirs des hôpitaux ou transférés en catastrophe vers d’autres pays proviendront de Belgique et en particulier de Wallonie et de Bruxelles. De chez nous !

    ...

    Lire la suite