Le pop-up store, un moyen idéal de tester son concept

Le pop-up store, un moyen idéal de tester son concept

Difficile de se promener dans des rues commerçantes sans trouver de pop-up store. Ces magasins éphémères permettent aux jeunes créateurs et entrepreneurs d’ouvrir leur commerce pendant une période donnée. Une occasion idéale de proposer leur première gamme de produits à la clientèle. Tout cela sans mettre en jeu toutes leurs économies.

Le public bruxellois est demandeur

Ces pop-up stores, trop éphémères pour attirer les clients ? Bien au contraire en ce qui concerne les Bruxellois. Une étude effectuée par hub.brussels prouve l’intérêt des habitants de la capitale pour ce type de commerce. Ils sont ainsi 8 sur 10 à avoir déjà poussé les portes d’un pop-up store et un tiers d’entre eux avoue même être plus facilement tenté par une boutique éphémère que par un magasin classique. Qu’est-ce qui les attirent ? Toujours selon la même étude, ces magasins proposent des produits inédits (pour 34,4% des sondés), des concepts originaux (22,1%), des prix avantageux (22,1%) ainsi que des nouveautés (18%).

Etre bien préparé avant de lancer son pop-up store

Si le public semble déjà prêt, l’entrepreneur doit l’être encore plus. Ce n’est pas parce qu’une boutique est éphémère que le risque et la préparation sont minimes. Car le pop-up store permet de confronter son concept, en conditions réelles. « C’est fondamental », explique Isabelle Grippa, CEO de hub.brussels. « Le pop-up store permet de tester son produit et si besoin de le réorienter. Il n’y a pas de logique d’échec car le test permet aussi de s’améliorer ». Se faire accompagner par des structures peut ainsi être utile et encore diminuer le risque. « Il ne faut pas investir tout ce qu’on a pour pouvoir ouvrir son pop-up store ».

Un accompagnement spécifique pour les entrepreneurs

Si, en Wallonie, la plateforme UrbanRetail met en lien candidats-entrepreneurs et propriétaires de biens, l’accompagnement est plus complet en Région bruxelloise. Avec l’Auberge Espagnole, Kanal Store et Taste.Brussels, trois programmes spécifiques d’accompagnement et de lancement sont destinés aux jeunes entrepreneurs et créateurs désirant ouvrir une boutique éphémère. « Avec ces trois initiatives, les entrepreneurs de la nouvelle génération trouvent un cadre pour démarrer leur projet, une éthique de travail basée sur le respect de l’autre et de l’environnement, ainsi qu’une réflexion qui objective les prises de décisions », ajoute encore Isabelle Grippa. De quoi mettre son projet de pop-up store sous les meilleurs auspices.

 

Sur le même sujet
Starter
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10873285-016

    Le programme de la Vivaldi décrypté : le fédéral à la manœuvre de la relance, mais avec l’Europe et les entités fédérées

  2. belgaimage-162481168-full

    Le programme de la Vivaldi décrypté: une réforme pour un Etat «plus efficace» aux compétences «plus homogènes»

  3. Le nouveau gouvernement prévoit le recrutement de 1.600 policiers par an.

    Le programme de la Vivaldi décrypté: la Vivaldi va refinancer la justice, la police et les renseignements

La chronique
  • Coronavirus – «La vie devant toi, jour 69»: la castagne

    Il y a quelques jours, il s’est passé deux trucs incroyables.

    D’abord, il y a eu le type au bidon d’essence.

    C’est la Mamounette (1) qui nous raconte : « Il y avait un boucan de tous les diables dans la rue. J’ouvre la porte et je vois la dame d’en face qui hurle sur une pauvre femme qui s’était garée devant chez elle. » La Mamounette habite près d’une école, des parents qui s’engueulent pour une place de parking, ça arrive tous les jours. Mais là, ça chauffe visiblement assez vite.

    Donc, l’autre est garée devant chez elle, mais pas devant son garage, ni rien, juste devant sa porte. Et la dame d’en face, ça ne lui plaît pas, mais pas du tout. « Et elle commence à l’insulter, à crier “Salooope” et tout ça. Son mari arrive du fond de la maison et lui hurle dessus aussi. Et il lui dit : “Bouge de là ou je mets le feu à ta bagnole !” Et il va chercher un bidon d’essence. Tout le monde était sur sa porte ! »

    Sans...

    Lire la suite

  • Un gouvernement par défaut avec une responsabilité historique

    Cela devrait être un jour de fête.

    Le système belge, que l’on disait grabataire, parvient à enfanter miraculeusement un nouveau gouvernement fédéral, et d’éviter un retour aux urnes où l’on annonçait l’entrée de l’extrême droite par la grande porte.

    Les pensions vont augmenter, les jeunes vont voter dès 16 ans pour les Européennes, le pays va investir un milliard, la lutte...

    Lire la suite