KBC termine l'année 2019 sur une "excellente" note

Pour le CEO de KBC, Johan Thijs, l'"excellent résultat" du quatrième trimestre "s'explique avant tout par la hausse en glissement trimestriel des revenus à la juste valeur et liés au trading, des revenus techniques issus de nos activités d'assurance et des revenus nets d'intérêts, partiellement compensée par une augmentation des charges liées aux réductions de valeur sur crédits et par des coûts plus élevés dus à des facteurs saisonniers."

Le bancassureur affiche sur l'ensemble de l'année un rendement sur ses capitaux propres de 14% (contre 16% en 2018) et une solvabilité robuste (de 16,1%).

KBC proposera à ses actionnaires de fixer le dividende total pour 2019 à 3,5 euros par action, ce qui signifie qu'après le versement du dividende intérimaire d'un euro par action en novembre 2019, le dividende brut final à payer en mai s'élèvera à 2,5 euros par action. KCB proposera également le rachat d'un maximum de 5,5 millions d'actions, sous réserve de l'approbation préalable de la BCE.

S'agissant de ses prévisions, KBC s'attend à des "rendements robustes pour l'ensemble des divisions."

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous