La Bourse de Tokyo finit en petite baisse, nerveuse sur le coronavirus

Au terme des échanges à Tokyo, l'indice vedette Nikkei s'est replié de 0,14% à 23.827,73 points, tandis que l'indice élargi Topix a perdu 0,34% à 1.713,08 points.

La province centrale du Hubei, foyer d'origine du coronavirus, a annoncé jeudi un bond record de l'épidémie dans la région, portant le total en Chine à près de 60.000 cas confirmés et au moins 1.355 morts.

Alors que les précédents bilans sur la progression de l'épidémie en Chine étaient plutôt rassurants, cette annonce a pesé jeudi dans l'humeur des investisseurs nippons, a déclaré auprès de l'AFP Ryuta Otsuka, stratégiste en chef chez Toyo Securities.

La place de Tokyo semble aussi "plus sensible" aux soubresauts de la crise sanitaire du Covid-19 que d'autres grandes Bourses mondiales, a par ailleurs observé Toshikazu Horiuchi, un courtier chez IwaiCosmo Securities interrogé par l'AFP.

Le yen s'appréciait légèrement face au dollar, et beaucoup plus nettement face à l'euro, un mouvement défavorable pour les groupes exportateurs japonais.

Vers 06H50 GMT, le prix du baril de brut américain WTI perdait ainsi 0,04% à 51,15 dollars, tandis que le cours du baril de Brent de la mer du Nord abandonnait 0,34% à 55,60 dollars.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous