FlixBus veut étendre son réseau au Royaume-Uni, au Portugal et vers le Maroc

"Après les lignes internationales, développer un réseau domestique représente la prochaine étape vers une offre totalement intégrée pour les consommateurs au Royaume-Uni", qui est "un marché mature pour les trajets en cars", a indiqué André Schwämmlein, cofondateur de FlixBus, dans un communiqué.

FlixBus envisage parallèlement de lancer un réseau national au Portugal, tout en renforçant l'offre internationale depuis ce pays "particulièrement en direction de la France", selon le communiqué.

FlixBus annonce aussi le lancement à partir de mardi "des liaisons directes entre 27 villes françaises et 9 villes marocaines telles que Marrakech, Casablanca, Fès ou Tanger".

Le groupe munichois, qui évoque également "la conquête de nouveaux marchés en Amérique du Sud et en Asie", a transporté l'an dernier dans ses autocars verts 62 millions de personnes dans 30 pays (+37% par rapport à 2018).

FlixMobility, la société qui chapeaute FlixBus, a aussi lancé des lignes de trains -sous la marque FlixTrain- en Allemagne en 2018 et compte arriver sur les voies ferrées suédoises cette année.

En France, le groupe a annoncé son intention de faire circuler des trains classiques sur les liaisons Paris-Bruxelles, Paris-Lyon, Paris-Nice, Paris-Toulouse et Paris-Bordeaux à partir de 2021.

La décision de se lancer, ou pas, devrait être prise avant la fin mars.

FlixMobility a également lancé en décembre un service de covoiturage moyenne et longue distance, appelé FlixCar.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous