Accueil Économie Mon argent

Contester un PV: la fausse bonne idée?

Excès de vitesse, usage du GSM au volant, conduite sous influence de l’alcool… Le nombre d’amendes pour infraction au code de la route est en augmentation en Belgique. Les contestations, elles, sont en baisse. Il faut dire que la démarche peut être contre-productive.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le pied un peu trop lourd sur la pédale d’accélérateur… Et c’est l’amende qui tombe, avec la grimace qui va avec ! Le montant de la somme à payer sera connu via un procès-verbal qui atterrira dans votre boîte aux lettres dans les quinze jours. « C’est une proposition de transaction. Elle revient à dire : si vous payez tel montant, cela éteint les poursuites », éclaire l’avocat Vincent Bodson, du cabinet Lallemand Legros & Joyn. Un montant qui varie selon la gravité de l’infraction : 58 euros (prendre la voie des bus par exemple), 116 euros (pour téléphoner au volant) ou 174 euros (si on brûle un feu rouge). Si l’infraction est plus grave (excès de vitesse très important ou infraction d’alcool avec un degré élevé), le parquet ne peut pas proposer de transaction, il est forcé de citer le contrevenant devant le tribunal de police directement. Mais pour les trois premières catégories, vous avez la possibilité de contester l’infraction par écrit.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Mon argent

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs