Accueil Sports Autres sports

Lianne Tan, «bad» girl

Dans l’aspiration de son frère Yuhan, la petite Limbourgeoise s’est élevée au sommet du badminton. Malgré un emploi du temps compliqué.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 6 min

Aujourd’hui, c’est relâche. Une petite journée de détente au domicile familial de Bilzen, au sud-est du Limbourg, loin de son quotidien habituel, là-bas, aux Pays-Bas, où ses études universitaires lui mangent l’essentiel de son temps. La veille, elle a remporté son septième titre national, à la fois une obligation quand on est la nº 1 incontestable du pays dans son sport, le badminton, et « une belle tradition » qu’elle tient à perpétuer. « Comme je ne joue pas souvent en Belgique, c’est toujours agréable. Généralement, il y a pas mal d’enfants – des jeunes pratiquants – qui sont présents ; c’est le jour de l’année où je distribue le plus d’autographes ! »

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Autres sports

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs