La FEB tend la main aux syndicats

Le modèle actuel de concertation sociale et économique date des années 60, souligne l'administrateur délégué de la fédération patronale Pieter Timmermans. "Cette dernière décennie, il a évolué d'un modèle de partenariat vers un modèle de conflit. Nous devons à nouveau évoluer vers le partenariat", a-t-il dit.

La FEB veut négocier ce nouveau type de modèle de concertation socio-économique avec les syndicats.

"La FEB n'est pas contre les syndicats. Nous ne leur jetons pas la pierre mais leur tendons la main". Concrètement, la fédération souhaite se retrouver autour de la table avec les syndicats pour réformer le modèle de concertation sociale "en toute discrétion et sans tabous".

La modernisation du dialogue social fait partie d'une nouvelle vision que la FEB a élaborée à l'occasion de son 125e anniversaire. Celui-ci est célébré jeudi soir au Bozar à Bruxelles, en présence du roi Philippe, de la Première ministre Sophie Wilmès et de ministres issus de divers gouvernements. A cette occasion, l'organisation patronale se dote d'un nouveau logo et d'un nouveau président, le CEO d'Ageas, Bart De Smet qui succède à Bernard Gilliot (Tractebel).

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous