Le frugalisme, ça vous tente ?

Le frugalisme, ça vous tente ?

Rassurez-vous, on ne va pas vous mettre à la diète mais simplement vous proposer d’optimiser vos dépenses afin de devoir travailler le moins longtemps possible et profiter de la vie avec une indépendance financière totale. C’est en tout cas la promesse que se font les adaptes de ce nouveau style de vie. Mais pour prendre sa retraite rapidement, comment fait-on ?

Le frugalisme est connu aussi sous le nom de mouvement FIRE (Financial Independence, Retire Early) aux Etats-Unis. Né en 1992 dans le sillage du succès de librairie « Your Money or Your Life » de Vicki Robin et Joe Dominguez, il est aujourd’hui particulièrement populaire.

Le principe est assez basique : Dépenser moins que vos rentrées financières et investir la différence dans des fonds de placement peu risqués. L’objectif étant de pouvoir capitaliser entre 40 et 50% de vos revenus.

Le mouvement FIRE, qu'est-ce que c'est ?

Si le principe est simple, la presse américaine relaie régulièrement des témoignages qui démontrent que la pratique l’est beaucoup moins… Ainsi Gwen avait décidé d’arrêter de travailler à plein temps à l’âge de 35 ans avec 190.000 dollars qu’elle avait pu accumuler. Mais, pour y parvenir, elle a dû continuer à travailler à temps partiel. Création de podcasts ou vente d’artisanat en ligne faisaient partie de son nouveau quotidien. Revenus locatifs de l’appartement qu’elle avait acheté ainsi que déménagement dans un Etat beaucoup moins cher complétaient la formule.

Tout était bien ficelé jusqu’au moment où elle s’est séparée de son copain et où elle s’est rendue compte que gérer une location à distance était devenu impossible. Aujourd’hui Gwen est retournée vivre chez ses parents et cherche un nouveau job à plein temps. Le facteur humain dans ce genre d’aventures est évidemment un élément-clé à ne pas négliger afin d’atteindre ses objectifs.

 L'histoire de Gwen, et de quelques autres



Bande annonce de Playing with FIRE: the documentary

D’autres expériences existent également, comme cette famille avec cinq enfants qui a décidé de faire une vraie pause carrière de 3 ans afin de passer du temps ensemble, avec des amis, voyager un peu -mais pas trop- car cela coûte cher. C’est un choix qui demande une grande rigueur financière au jour le jour mais qui permet de se rendre compte de la vraie valeur de l’argent et du travail nécessaire pour obtenir de quoi vivre correctement, surtout avec une grande famille, comme expliqué dans cet article.

5 enfants, en "mini retraite" à moins de 40 ans

Pour des personnes ayant déjà travaillé pendant un certain temps et donc ayant pu accumuler de l’épargne, le frugalisme est un projet qui peut aboutir mais pour les plus jeunes, la réalité du coût de la vie a du mal à passer. 65% des 22-37 ans pensent qu’ils pourront devenir millionnaires à l’âge de 45 ans. Quand on sait que 95% des jeunes travailleurs ne provisionnent pas correctement pour leur retraire, il semble difficile d’atteindre les objectifs fixés. Avec le coût de la vie qui ne fait qu’augmenter, les frais d’assurances maladie qui explosent, les experts recommandent de mettre de côté au minimum 15% de ses revenus pour ses vieux jours. C’est beaucoup plus qu’il y a 20 ans.

Les Millennials se font-ils des films quant à leur avenir ?
 

Retrouvez-nous aussi sur la page Facebook de Génération Le Soir

Sur le même sujet
Mode de vie
 
À la Une du Soir.be
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. REOUVERTURE DES TERRASSES DE L HORECA

    Réouverture des terrasses: « On se retrouve comme s’il n’y avait pas eu de confinement »

  2. BaroRelance

    Baromètre de la relance: une sortie de crise sous le signe de la modération salariale

  3. Les gestionnaires de salles de sport estiment avoir déjà perdu une partie de leur clientèle.

    Les oubliés du fond de la salle (de sport)

La chronique
  • La chronique Carta Academica: serons-nous du bon côté de l’histoire avec notre gestion des vaccins covid?

     

    Le développement rapide des vaccins covid est une réussite formidable. Il montre ce qui peut être accompli lorsque l’ingéniosité humaine, de solides connaissances et un savoir-faire en recherche médicale, et des capacités de production importantes du secteur privé sont soutenus par des subventions massives tout au long de la chaîne de recherche, développement, et fabrication.

    Toutefois, l’innovation est futile si les vaccins ne sont pas disponibles à grande échelle et de manière équitable. Un an après le début de la pandémie, plus d’un milliard de doses de vaccin ont été administrées dans le monde, dont 80 % dans seulement 10 pays. Moins de 20 millions de doses ont été inoculées sur l’ensemble du continent africain, pour 1,36 milliard d’...

    Lire la suite

  • Les nouvelles sont (enfin) bonnes: savourez!

    C’est un signe qui ne trompe pas : ce vendredi, les conversations commençaient par « et alors, tu es vacciné » mais se terminaient par « bonnes terrasses ! ». Il y avait encore mieux pour croire au bout du tunnel : entendre sur Bel RTL le ministre de la santé Frank Vandenbroucke dire qu’on pouvait « se réjouir », conclure au succès du premier défi de vaccination et surtout évoquer pour la première fois la possibilité d’« esquisser mardi, lors du Codeco, un plan de retour à la normale,...

    Lire la suite