Une panne informatique généralisée a pris la Justice en otage

Une panne informatique généralisée a pris la Justice en otage
Bruno D’Alimonte

Une panne généralisée du service informatique réservé aux tribunaux a affecté ce matin le fonctionnement des différentes juridictions du pays. « Nous nous tournons les pouces sans savoir quand les connexions seront rétablies », se désole un juge d’instruction. Le site sécurisé JIOR (Juges d’Instruction Onderzoek Rechters) subit la panne la plus critique. « Une collègue va devoir rédiger à la main un mandat d’arrêt pour permettre l’incarcération dans les tempos d’une personne inculpée », dit ce juge.

« Une situation catastrophique »

Un magistrat d’une Cour d’appel relève que cette situation est « catastrophique » et traduit une fois de plus l’indigence de l’informatique judiciaire, vieillotte et bien souvent incompatible entre différentes juridictions. Il souligne, lui aussi, que les documents nécessaires à la prise d’ordonnance de maintien en détention (tous informatisés) sont inaccessibles pour les chambres d’instruction (chambre du conseil ou chambre des mises en accusation) : « Il y a des décisions qui doivent être prises ce matin, sous peine de voir surgir des problèmes procéduraux et d’être contraints à constater que les délais de renouvellement d’un maintien en détention n’ont pas été respectés ».

L’informatisation de la Justice est un problème qui énerve l’efficacité de la Justice, comme le soulignait encore la lettre ouverte adressée aux parlementaires et au Roi par les parents de Julie Van Espen, cette jeune femme assassinée à Anvers en mai dernier par un délinquant sexuel récidiviste. Ils notaient, eux aussi, l’incompatibilité de services informatiques de la Justice entre eux, empêchant la transmission fluide des informations aux différents intervenants d’un dossier pénal.

Dans un monde ultra-informatisé et sans doute trop confiant dans le web, le stylo et le papier demeurent d’utiles et agréables bouées de secours.

La panne résultait d’une déficience momentanée du serveur. Le SPF Justice indique que la panne a été résolue à 11h30, ce qui est confirmé par les magistrats.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous