Accueil Les racines élémentaires

Les Racines élémentaires d’Esmeralda de Belgique: «Toute ma vie j’ai essayé de dire que j’étais autre chose qu’une princesse»

Esmeralda de Belgique, fille de Léopold III et de Lilian de Réthy, princesse royale mais pas que. La journaliste est devenue activiste pour les droits des femmes et l’environnement. En octobre, elle a été arrêtée lors d’une manifestation d’Extinction Rebellion à Londres.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 15 min

Un nom peut être utile mais aussi un désavantage. Esmeralda de Belgique nous raconte comment elle s’est libérée de ce titre royal.

Vous ne seriez pas devenue ce que vous êtes si ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par Baert , dimanche 16 février 2020, 15:38

    Madame, Si je comprends bien, c'est trop lourd et même tellement oppressant, voire étouffant !, d'être "Princesse", a fortiori "Princesse de Belgique, ... ? Il suffi(sai)t d'y renoncer ... ! : cela doit être moins compliqué à faire que de devoir supporter depuis si longtemps ce fardeau épouvantable qui semble donc le vôtre, le vôtre par le seul fait de votre naissance, non ?

  • Posté par Petit Madeleine, dimanche 16 février 2020, 12:32

    Bravo pour vos actions, pour votre vie, pour votre richesse de cœur.

  • Posté par Lambotte Serge, samedi 15 février 2020, 23:10

    Si elle travaillais, il n'aurait pas tous ces problèmes.

  • Posté par Lambotte Serge, samedi 15 février 2020, 23:11

    je voulais dire :elle.

  • Posté par ADAM Jean-Victor, samedi 15 février 2020, 18:10

    Bravo pour vos actions et tant mieux si votre titre de princesse y a contribué. C’est toujours ça de pris dans notre monde un peu fou. Bon vent

Plus de commentaires

Aussi en Les racines élémentaires

Grand format Les Racines élémentaires de David Hockney: «J’ai toujours su que je devais quitter Bradford»

David Hockney nous ouvre les portes de son légendaire refuge normand, où il s’est réinventé durant la pandémie. Le grand maître britannique nous raconte ses jeunes années, sa passion pour les arts, son envol vers New York et Los Angeles, son retour vers le Yorkshire natal… A près de 85 ans, Hockney fume, peint, s’amuse. Et savoure le temps qui reste, « ici et maintenant »

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs