Réaction positive des syndicats à la «main tendue» de la FEB

Réaction positive des syndicats à la «main tendue» de la FEB
Belga

Les syndicats réagissent plutôt positivement à la déclaration de Pieter Timmermans, qui a plaidé jeudi lors de l’anniversaire de la Fédération des Entreprises de Belgique pour un modèle de concertation sociale évoluant vers le partenariat plutôt que le conflit.

Le modèle actuel de concertation sociale et économique date des années ’60, soulignait jeudi l’administrateur délégué de la fédération patronale. «Cette dernière décennie, il a évolué d’un modèle de partenariat vers un modèle de conflit. Nous devons à nouveau évoluer vers le partenariat», a-t-il dit.

La fédération souhaite négocier à ce sujet avec les syndicats «en toute discrétion et sans tabous».

Les organisations de travailleurs saisissent la balle au bond et le syndicat chrétien a livré une première réaction positive. «C’est bien que la FEB souhaite une concertation sociale sur le long terme et indépendante. Elle peut déjà compter comme partenaire sur la CSC, qui a aussi conclu des accords sociaux dans des circonstances difficiles», a commenté sur Twitter le président du syndicat chrétien Marc Leemans.

Le syndicat libéral se montre aussi enthousiaste. «S’il y a bien un syndicat qui est ouvert à la concertation, c’est le libéral», a indiqué le président de la CGSLB Mario Coppens. «Mais alors, chacun doit mettre de l’eau dans son vin, en ce compris la FEB ».

La FGTB, souvent assez revendicative en négociations, fait aussi preuve d’ouverture. «Nous sommes toujours ouvert à une concertation sociale respectueuse, qui semble avoir fait défaut ces dernières années. Mais nous tirons aussi la sonnette d’alarme quand c’est nécessaire», a expliqué une porte-parole du syndicat socialiste.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous